Temps de lecture estimé : 2 minutes
Neuvième victoire en dix-neuf participations pour le maître des lieux, qui rend une carte de 139 (-1) sur l’ensemble du week-end à Mullet Bay.

Samedi et dimanche derniers, près d’une centaine de joueurs de la Caraïbe, d’Europe et des USA ont pris part à la 24ème édition de l’Open de St. Maarten. Après les succès des joueurs d’Anguilla Ryan Bowie et de Scott DeLong en 2014 et 2015, le pro de Mullet Bay a rapatrié le trophée à la maison en faisant parler justesse et régularité tout au long des deux jours de compétition. Son expérience lui a permis de déjouer les plans d’adversaires plus jeunes et plus puissants, comme ceux de Scott DeLong. Le vainqueur en 2015 a dû se contenter de la seconde place, à 5 points derrière le leader.  « Encore une fois, le pro d’Anguilla, Scott, était présent et il est très bon, raconte Hobgood.  Samedi, j’ai eu de la chance de jouer dans le par et de prendre un peu d’avance sur lui. »
 
Le dimanche a été un peu plus serré. « Nous avons tous les deux joué 34 sur les 9 premiers trous, poursuit l’homme aux neufs trophées. Et ensuite au 10, il est revenu à seulement 2 coups. Nous avons tous les deux fait des pars et des birdies, mais au final j’ai réussi à l’emporter. Ca faisait deux ans de suite que je perdais contre les ‘kids’ d’Anguilla, alors cette victoire est une vraie récompense. J’ai 54 ans et eux sont dans la trentaine. C’est différent, ils peuvent frapper la balle plus fort et plus loin que moi. » Du haut des ses 13 ans, notre ami Pierre Garcia a vécu un beau samedi et un moins bon dimanche. Chez les dames, la joueuse de St. Kitts Joanne Delay s’impose avec un score de 174 sur l’ensemble du week-end.
 
GOLF-2-P-GARCIA-DEPART-12-HUM.jpg
Pierre Garcia au tee n°12, sous le regard de Kit Lee.
 
GOLF-3-S-DELONG-PUTT-10-HUM.jpg
Steve DeLong sur le green du 10.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.