Temps de lecture estimé : 3 minutes
Une délégation de la Direction de la Jeunesse et des Sports et de la Cohésion Sociale (DJSCS) du Guadeloupe, composée de huit cadres du pôle Sport et du pôle Emploi, de la formation et des examens, était en mission à Saint-Martin du 18 au 22, avec une halte de quelques heures à St Barthélemy.

La mission de la DJSCS avait trois objectifs : porter à la connaissance du territoire les orientations de l’Etat en matière de politiques publiques relatives au sport ; procéder à des contrôles réglementaires sur les conditions d’exercice professionnel dans les clubs sportifs et les entreprises sportives locales ; soutenir la Collectivité dans sa démarche d’accompagnement du mouvement sportif. La délégation de la DJSCS, dirigée par Patrick Bouleau, chef du pôle Sport, a notamment été reçue le 18 avril par la présidente Aline Hanson et le conseiller territorial délégué au Sport, Alain Gros-Désormeaux. Cette mission s’est par ailleurs déroulée sous l’autorité de la préfète Anne Laubies, qui était représentée lors de l’entretien, par Marie-Hélène Coutant, chef du pôle de la cohésion sociale et de la protection des populations à la préfecture.
 
BIENTÔT UNE REPRÉSENTATION LOCALE DE LA DJSC ?
 
Aline Hanson a notamment réitéré son souhait de voir la création d’un poste permanent de la DJSCS à Saint-Martin, afin d’accompagner comme il se doit le développement local du sport. L’éloignement avec la DJS en Guadeloupe est en effet fortement pénalisant, alors même que Saint-Martin a un besoin criant de moyens et de technicité, notamment dans le montage des projets. Conscient du manque de moyens accordés à Saint-Martin, Patrick Bouleau a indiqué que la DJSCS de Guadeloupe, dont Saint-Martin dépend, faisait de son mieux pour accompagner le territoire.
 
Parmi les orientations fixées par le président de la République figure en première ligne l’emploi (9 contrats aidés à Saint-Martin émanant de la DJS sur le quota de 74 accordés à la Guadeloupe). La Politique de la ville et sa déclinaison sur notre territoire, la qualité des équipements sportifs, l’accompagnement des clubs, l’accompagnement de la Collectivité dans sa politique sportive, le respect du domaine public maritime, sont parmi les autres priorités gouvernementales fixées par François Hollande.  
 
DES FINANCEMENTS POUR LES PROJETS
Patrick Bouleau a profité de cet entretien pour rappeler qu’il était désormais devenu fondamental pour les structures s#portives de déposer un projet pour avoir une chance d’obtenir des financements. Les politiques ministérielles étant thématisées, il faut pouvoir proposer des projets qui s’inscrivent dans ces thématiques pour développer sa structure ou son association.
Après avoir laissé le temps aux techniciens de la Collectivité de détailler le programme de réhabilitation des infrastructures sportives engagé par la Collectivité (5M€ investis dans le cadre du contrat de développement Etat/COM), Aline Hanson s’est dit particulièrement attachée à la remise aux normes de ces infrastructures en faveur de la jeunesse ; elle a, par ailleurs, assuré la délégation de sa détermination à poursuivre son action auprès des services de l’Etat pour que Saint-Martin obtienne une représentation locale de la DJSCS et que le territoire soit convenablement doté en termes de moyens.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.