Temps de lecture estimé : 5 minutes
Samedi dernier, dans la soirée, un Pitbull âgé de trois ans et répondant au nom de Hence a été retrouvé mort dans le jardin de ses maîtres.

Ne disposant pas de preuve formelle puisqu’aucune analyse n’a été pratiquée par un vétérinaire, les propriétaires de l’animal, convaincus que ce dernier a été sciemment empoisonné, ont tout de même déposé une main courante à la gendarmerie. Ils signalent également d’autres cas de chiens vraisemblablement empoisonnés dans le voisinage et en appellent à la vigilance des résidents du quartier de Concordia. « Quiconque ait été témoin de ce type d’agissement en informe les services de police et de Gendarmerie. Ces actes de barbarisme envers nos compagnons doivent cesser ! »

Retrouvé mort dans une voiture

Mardi en fin de matinée, la gendarmerie a été informée de la présence d’un individu probablement décédé dans un véhicule en stationnement rue de Grandes Cayes, à Cul de Sac. Une patrouille de la communauté de brigades de Marigot ainsi qu’une équipe de la cellule d’investigations criminelles de la Gendarmerie se sont immédiatement transportées sur les lieux et ont découvert sur place le corps sans vie d’un homme dans un véhicule. Les premières constations sur le corps de la victime ont fait apparaître une mort par arme à feu. Ces éléments ont été confirmés par l’examen de corps réalisé par le médecin légiste dépêché sur les lieux ainsi que par le scanner qui a été fait ultérieurement. Une enquête a été ouverte et confiée à la Brigade des Recherches de Saint-Martin. La piste criminelle semble privilégiée dans cette affaire et les enquêteurs vont désormais s’attacher à faire toute la lumière sur ces faits.

Sint Maarten : Deux arrestations en deux jours

Mardi, aux environs de 21h30, un homme bien connu des service de police de Sint Maarten a été arrêté pour des faits de tentative d’agression avec une arme mortelle, de tentative d’homicide et de possession de drogues illicites. Un mandat d’arrêt a été délivré par le bureau du procureur de la partie hollandaise. L’incident remonte au 23 janvier de cette année et s’est produit à proximité du Festival Village, à Philipsburg. La fouille du suspect avait permis aux policiers de mettre la main sur un grand couteau de cuisine et seize petits sacs en plastique contenant chacun une quantité de marijuana. Le suspect a été placé en détention. L’enquête se poursuit.
Mercredi, à 20h35, un individu, suspecté dans de nombreuses activités criminelles graves telles que le vol à main armée et le viol, a été interpellé par la police. Au moment où le suspect a réalisé que la police se rapprochait de lui, il s’est mit à courir pour éviter sa capture. Malgré un coup de semonce tiré par la police, le suspect a vainement tenté de s’enfuir. Lors de son interpellation, l’individu a fortement résisté à son arrestation, mais a finalement été rapidement maîtrisé par les agents de police. Il a été emmené au commissariat de Philipsburg pour y être interrogé et où il demeure en détention.

Braquage dans un supermarché

La police de la partie hollandaise enquête actuellement sur un vol à main armée qui est survenu lundi vers 19h30 dans un établissement situé à Cole Bay. Deux hommes porteurs de vêtements sombres et d’armes à feu seraient pénétrés dans le magasin en menaçant de faire usage de leurs armes. Après avoir dérobé une petite somme d’argent, les deux suspects se seraient enfui à pied.

588 kg de cocaïne interceptés sur un voilier
 
FAITS-DIVERS-OCTRIS.jpg

Le 2 mai, l’antenne Caraïbe de l’OCRTIS (Direction interrégionale de police judiciaire Antilles Guyane), signalait le transport d’une importante quantité de cocaïne sur un voilier en provenance d’Amérique du sud. Agissant dans le cadre de l’Action de l’Etat en Mer sous l’autorité du Préfet de Martinique, la direction régionale garde-côtes des douanes des Antilles a été missionnée pour intercepter ce sloop dénommé « Aldabra ». Le 4 mai, deux vedettes garde-côtes, celle de Saint Martin « Soualiga » et la vedette de Pointe-à-Pitre « Pitera », appuyées par l’hélicoptère Racam, interceptaient l’Aldabra à 56 miles nautiques à l’ouest des côtes de la Guadeloupe, dans la mer des Caraïbes. Engagée immédiatement, la fouille du navire a permis de découvrir plusieurs centaines de pains de cocaïne pour un poids total de 588 kg. Convoyé par les douaniers jusqu’à Fort de France, le voilier est arrivé à la base navale le 5 mai. Les personnes interpellées et les stupéfiants ont été remis à l’antenne de l’OCRTIS, chargée par le procureur de la République des investigations judiciaires.

320 kg de drogue saisis par l’armée hollandaise
 
FAITS-DIVERS-CARAIBES-GO-FAST.jpg

La frégate HNLMS De Zeven Provincien de l’armée hollandaise a récemment intercepté plus de 320 kg de drogue au milieu de la mer de Caraïbe, entre le Venezuela et la Jamaïque. Cette action a été menée dans le cadre de la lutte internationale contre le trafic de drogue dans la Caraïbe. Après avoir été alerté d’un possible « go-fast » par une patrouille aérienne des garde-côtes des Antilles néerlandaises, les militaires se sont dirigés vers le bateau suspect pour l’intercepter. Un hélicoptère belge a également été dépêché pour aider à le repérer et à le stopper. A l’arrivée de la frégate, l’équipage du « go-fast » s’est aussitôt rendu. Les paquets jetés à la mer ont été récupérés par les militaires hollandais. De l’herbe et de la résine de cannabis, ainsi que de la MDMA ont été découvertes. Les agents de l’US Law Enforcement, qui étaient embarqué sur le navire de l’armée hollandaise, ont emmené l’équipage suspect en garde à vue. Cette nouvelle saisie porte le total de la frégate HNLMS De Zeven Provincien à 850 kg de cocaine et 400 kg de marijuana depuis le début de l’année.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.