Temps de lecture estimé : 3 minutes
Jeudi matin, la COM a présenté ses réalisations en termes de projets de coopération cofinancées par l’Europe dans le cadre du programme Interreg Caraïbes IV.

COLLECTIVITE-2-W-MARLIN-E-LEE-HUM.jpg
Le Premier ministre de Sint Martin, William Marlin, et son ministre de la santé, Emil Lee, étaient également présents à cette présentation des réalisations des projets en coopération de la COM.
 
Pour la présidente de la Collectivité, « le programme Interreg Caraïbes IV a représenté un espoir et une formidable opportunité pour Saint-Martin », ajoutant que sur la période 2007-2013, « nous avons mené avec les territoires partenaires trois réalisations d’envergure en faveur de nos populations. » Ces réalisations sont : la création d’un Observatoire de la santé ; les études nécessaires à l’aménagement du bassin de Belle Plaine pour lutter contre les inondations ; la mise en place d’une station marégraphique permettant de renforcer les capacités de prévention des risques de tsunami et de submersions marines pour la région.
Affirmant que notre collectivité d’outre-mer doit rattraper le retard structurel accumulé ces vingt dernières années, Aline Hanson s’est félicitée de constater que depuis 2012, Saint-Martin a progressé. « Nous avons saisi les opportunités. Nous nous sommes positionnés sur des projets. Et grâce aux cofinancements obtenus dans le cadre du Programme Interreg, et plus largement des autres programmes de mise en œuvre des fonds européens structurels et d’investissements, nous avons pu amoindrir ce retard. »
L’OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ
Créé en collaboration avec Sint Maarten, l’Observatoire de la santé de Saint-Martin est la preuve que les RUP et les PTOM peuvent collaborer sur des réalisations communes et obtenir des résultats concrets en faveur des habitants des deux côtés de l’île. « Grâce à cet observatoire scientifique, nous avons maintenant un outil capable de réaliser des enquêtes de terrain et de réunir des données pour cartographier les maladies chroniques et contribuer à la prévention », a souligné la présidente.  L’Observatoire de la santé de Saint-Martin a bénéficié d’une subvention FEDER de 578 777 euros, au titre du programme INTERREG Caraïbes IV pour un coût global de 771 701 euros.
 
BASSIN DE BELLE PLAINE
Dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, l’aménagement du bassin de Belle Plaine dans le secteur de Quartier d’Orléans va permettre de limiter les inondations régulières liées aux débordements de la ravine. Dans ce projet, le programme Interreg Caraïbe IV a permis de financer les études préalables pour un montant de 1.4 M€ et d’entreprendre désormais les travaux d’aménagements avec le gouvernement de Sint Maarten.
 
LE MARÉGRAPHE
Jusqu’à présent, aucune mesure en continu et en temps réel du niveau de la mer n’existait à Saint-Martin. C’est maintenant chose faite avec l’installation d’un marégraphe. Il s’agit d’un projet commun avec Saint-Barthélemy. La station est installée sur le port de commerce de Saint-Martin, à Galisbay, et une autre sera installée sur le port de Gustavia, à Saint-Barthélemy. La station de Saint-Martin a reçu une subvention FEDER de 75 000 euros, au titre du Programme INTERREG Caraïbes IV pour un coût global de 100 000 euros.
« Les données marégraphiques sont mises à disposition de nos partenaires scientifiques qui les utilisent pour la prévention et pour approfondir leurs analyses sur les impacts des tsunamis, des submersions marines et du changement climatique », a expliqué la chef de l’Exécutif. « Cette réalisation vient en aide à l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des risques naturels et la sécurité civile. » Ce marégraphe, qui informe non seulement les collectivités de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy mais aussi tous les territoires de la zone Caraïbe, a fait l’objet d’une inauguration après la réunion.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.