Temps de lecture estimé : 5 minutes
Dimanche après-midi, la police de Sint Maarten a reçu de nombreux appels faisant état d’une horde de motos et de scooter qui causait beaucoup de bruit inutile à Philipsburg et ses environs.

Outre les nuisances sonores, beaucoup des conducteurs de ces deux-roues roulaient sans casque. Les policiers sont parvenus à en arrêter un grand nombre au niveau du point de vue de Cole Bay Hill et à procéder à un contrôle. Certains, quand ils ont vu qu’ils étaient sur le point de se faire arrêter par la police, ont tout de même réussi à mettre les gaz. Au cours de ce contrôle, onze motos et scooters ont été confisqués pour défaut de carte grise. A ce titre, tous les conducteurs des deux-roues ont été verbalisés, ainsi que pour conduite sans permis, conduite « téméraire » et conduite sans casque. L’un d’eux à même été conduit au poste de police de Philipsburg à cause d’une amende de 625 Nafls (353,10 €). Aussitôt l’amende payée, il a été libéré. Les véhicules resteront confisqués jusqu’à présentation des pièces nécessaires.

Coups de couteaux entre jeunes

La police de Sint Maarten enquête actuellement sur une bagarre entre trois adolescents âgés entre 14 et 16 ans qui s’est soldée par deux coups de couteaux dans le dos du plus jeune. Les faits remontent à mercredi matin et se sont déroulés sur le parking de la Philipsburg Jubilee Library. Les deux suspects ont été conduits au commissariat tandis que la victime a été transportée au centre hospitalier de la partie hollandaise. Son pronostic vital n’a pas été engagé. Les raisons exactes de cette agression entre des élèves scolarisés dans des établissements différents restent encore floues. Les suspects seraient toujours en détention.

Incendie dans une école : aucun blessé

Mercredi matin, vers 11 heures, la police et les pompiers de Sint Maarten ont été appelés à la Sister Borgia Primary School, à Philipsburg, à la suite d’un incendie probablement d’origine électrique. Le feu s’est déclenché dans une des classes de l’établissement engendrant beaucoup de fumée. Les enseignants ont exécuté les consignes d’urgences et évacué les élèves vers la Sint Joseph School. Peu de temps après leur arrivée, les pompiers ont réussi à maîtriser la situation. Personne n’a été blessé. Les raisons de cet incendie restent encore à déterminer avec exactitude.

Braquage au supermarché

Mardi en fin de journée, deux individus, dont un était porteur d’un pistolet, ont fait irruption dans un supermarché de Dutch Quarter. Pendant que l’un menaçait le personnel et les clients du supermarché avec son arme, l’autre a vidé la caisse, emportant la recette entière de la journée. Après leur forfait, les bandits ont pris la fuite à pied. La Special Robbery Unit a été saisie de l’affaire. Le préjudice n’a pas été précisé.

Utilisation illégale du logo de la police

La police de Sint Maarten a récemment été confrontée à une affiche sur lequel était apposé son logo officiel ainsi qu’un de ses véhicules. L’affiche fait la promotion  d’une « Happy Hour » le premier vendredi de chaque mois, de 17 heures à 19 heures, dans un établissement pour adultes situé à Oyster Pond. La direction de la police assure d’une part ne jamais avoir eu connaissance de la conception de cette affiche et d’autre part n’avoir jamais donné son accord pour l’utilisation de son logo à des fins commerciales. La direction de la police de SInt Maarten va contacter les auteurs de cette affiche en leur demandant de la retirer d’internet et leur expliquer les conséquences négatives que ce type d’affiche peut avoir sur son image. La police rappelle qu’elle est prête à engager des poursuites judiciaires contre toute personne qui utiliserait son logo sans son accord.

34 arrestations lors du carnaval
 
Le Bureau du procureur et la police de Sint Maarten ont rendu public les chiffres de la délinquance enregistrés pendant le carnaval. Ces statistiques sont basées sur le nombre de fois qu’une infraction mentionnée sur la liste pour « Conditional Dismissal » a été commise et traitée officiellement par le Bureau du procureur et la police de Sint Maarten. Cette année « ivresse publique » et « distribution d’alcool à une personne âgée de moins de 18 ans » avaient été ajoutés à la liste des infractions. Avec un total de 14.161,39 Nafls, soit près de 8.000 $, les amendes à payer pour ces infractions ont augmenté de 25% par rapport à l’édition 2015. Trente-quatre personnes ont été arrêtées, dont une en situation irrégulière.

Vol de chaînes : détention prolongée de 60 jours pour 2 suspects

Le 22 avril, deux individus ont été arrêtés pour vol de chaînes en or après qu’ils ont été aperçus en flagrant délit par une patrouille de police à vélo dans les rues de Philipsburg. Lorsqu’ils sont retournés sur les lieux du vol, la victime n’y était plus. Cette personne ne s’est depuis jamais manifestée auprès de la police, ne serait-ce que pour récupérer son bien. Il lui sera évidemment demandé de fournir une description exacte de la chaîne avant qu’elle ne lui soit retournée. Il serait également souhaitable que la victime dépose officiellement une plainte. L’enquête suit de toute façon son cours. Un troisième suspect n’a d’ailleurs pas encore été interpellé. Les deux autres, eux, ont vu le juge d’instruction prolonger leur détention de soixante jours. Leur procès est programmé au 29 juin.
Le Bureau du procureur et la police de Sint Maarten ont rendu public les chiffres de la délinquance enregistrés pendant le carnaval. Ces statistiques sont basées sur le nombre de fois qu’une infraction mentionnée sur la liste pour « Conditional Dismissal » a été commise et traitée officiellement par le Bureau du procureur et la police de Sint Maarten. Cette année « ivresse publique » et « distribution d’alcool à une personne âgée de moins de 18 ans » avaient été ajoutés à la liste des infractions. Avec un total de 14.161,39 Nafls, soit près de 8.000 $, les amendes à payer pour ces infractions ont augmenté de 25% par rapport à l’édition 2015. Trente-quatre personnes ont été arrêtées, dont une en situation irrégulière.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.