Temps de lecture estimé : 4 minutes
A dix mois des élections territoriales, le conseiller indépendant invite ses « collègues de la majorité » à prendre leurs « responsabilités politiques. »

Dans une récente lettre ouverte, Jules Charville rappelle que le 7 décembre 2003, Saint-Martin a clairement décidé « la séparation administrative » avec la Guadeloupe, « car nous avons choisi en conscience de prendre en main notre destin. Saint-Martin est donc devenue autonome pour assurer son dynamisme économique, son progrès social et son émancipation. » Il poursuit : « Depuis 2007, nous avons les moyens et les dispositifs politiques très importants en notre faveur pour que Saint-Martin rayonne dans la Caraïbe et dans le monde. Force est de constater que les présidents successifs et leurs majorités à la tête de la Collectivité ont été incapables de fixer un cap, une vision ou une stratégie politique et économique cohérente pour faire renaître notre territoire. »
 
LES 50 PAS GÉOMÉTRIQUES
Le conseiller territorial indépendant ajoute qu’il y a des sujets et des situations qui « asphyxient certains de nos compatriotes » et évoque les problématiques liées aux 50 pas géométriques. « La COM a entièrement la responsabilité des 50 pas géométriques et les élus de la majorité tardent à régulariser la situation de centaines de Saint-Martinois en difficulté. » Méfiant, il interroge : « Pourquoi une telle opacité dans le traitement des dossiers ? », « Que cache la COM ? » Jules Charville se souvient qu’en 2007, près de 1500 dossiers en attente de régularisation ont été transférés à la COM. Neuf ans après, le même homme constate que seulement 250 dossiers ont été examinés. « De qui se moque t-on ? », demande l’élu. « Le prix du m2 est évalué entre 33 et 43 euros. C’est exorbitant ! Nous connaissons la situation économique de la plupart des familles et des foyers concernés. »
Jules Charville s’étonne également qu’aucune communication n’ait été faite suite à la dernière réunion de la commission des 50 pas géométriques en date du 14 mars. « Qu’en est-il de la baisse des prix ? Combien de dossiers ont été examinés ? Nous demandons le respect de la parole donnée et des actes signés. » Le conseiller  territorial n’a pas oublié que « les Saint-Martinois sont descendus dans les rues le 22 octobre dernier pour réclamer la réévaluation des prix, ce qui leur a été promis par le vice-président en charge de ce pôle. Une délibération officielle du Conseil territorial a même été prise dans ce sens. »
 
POUR CHARVILLE, SAINT-MARTIN PART À LA DÉRIVE
 
« Toutes ces situations entrainent par ricochet, la perte de confiance en nos institutions, la violence dans notre société, des actes d’incivilités, l’appauvrissement des entrepreneurs, le chômage qui s’accentue, nos valeurs qui disparaissent comme peau de chagrin. Ce sont autant de maux que nous devons surmonter ensemble pour que règne un climat de confiance. Nous en sommes loin, car nous naviguons à vue, sans feuille de route, ni destination. »
 
IMPULSER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE
« Il est temps que nous prenions en main notre territoire, pour notre bien à tous, avec une volonté claire et affirmée. Je vous invite à dessiner les nouveaux contours d’une politique responsable, bienveillante en mettant le citoyen au cœur de chacune de nos actions. Saint-Martin a besoin de tous ses enfants pour redevenir cette belle ‘Friendly Island’ que nous appelons de nos vœux. Pour ce faire, je vous propose d’impulser une nouvelle dynamique basée sur de vrais projets culturels, sportifs, associatifs et économiques, avec une fiscalité plus juste et des réponses immédiates pour répondre aux besoins de nos compatriotes. Pour mieux accueillir nos visiteurs du monde entier, nous devons nécessairement régler les problèmes auxquels nous devons faire face au quotidien tels : les 50 pas géométriques ; la création d’une antenne du service incendie secours ; la propreté de notre île ; l’insécurité. Saint-Martinoises, Saint-Martinois, nous devons nous mettre debout face à l’inertie de l’équipe dirigeante actuelle pour penser, rédiger et mettre en application un projet de société pour Saint-Martin. ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.