Temps de lecture estimé : 3 minutes
La CGTG appelle le personnel territorial à se mobiliser ce mardi afin que la COM respecte ses engagements. Le mouvement est reconductible.

Le rassemblement de cette première journée d’action territoriale est prévu à 7 heures devant l’hôtel de la Collectivité. « Trop c’est trop ! » Dans un récent communiqué, la CGTG avertit le personnel de la COM des risques qui planent sur leurs carrières. « Depuis 2014, la Collectivité traine les pieds pour organiser les réunions des organes de concertation de la Fonction publique territoriale. » L’organisation syndicale dénonce certaines pratiques d’avancement de la COM. « Des avancements, des promotions internes, des mises à dispositions ont eu lieu sans concertation et sans consultation de la CAP (commission administrative paritaire). Au dernier simulacre de CAP, les convocations sont arrivées hors délais, sans les pièces obligatoires pour étudier les dossiers des agents. C’est une insulte ! Cela démontre le peu de respect de l’exécutif pour le personnel. »
 
90% DES AGENTS SONT « OUBLIÉS »
Excédée par « trop de mépris », « trop d’injustice » et
 « trop de discrimination envers les agents », la CGTG appelle donc à la grève reconductible. « La loi portant sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) est applicable à compter du 1er janvier 2017. A partir de cette date, il sera trop tard pour la rémunération et le parcours professionnel des agents ‘oubliés’ par la Collectivité. » Ces « agents oubliés », ce sont ceux de la catégorie C. Ils représentent 90% des agents de la COM et sont concernés entre autres par la suppression de l’ancienne échelle 3 pour leur catégorie. « Les parachutes dorés seraient-ils réservés à une caste de fonctionnaires ? » Pour obtenir plus de renseignements, la CGTG vous invite à venir devant l’hôtel de la Collectivité.

Les 6 revendications de la CGTG


1. Le respect des engagements pris suite aux préavis de grève de mars 2015 et de mars 2016.
2. Une fiche de poste pour tous les agents que la CGTG exige depuis janvier 2015.
3. Un entretien professionnel pour chaque agent comme l’exige la réglementation.
4. La mise à jour de la carrière des agents depuis 2013.
5. Les rattrapages des commissions administratives paritaires (CAP) 2014, 2015, voire 2016.
6. La formation obligatoire des membres du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) conformément à la règlementation.

La lettre de l’UNSa Territoriaux COM Saint-Martin
 
SYNDICATS-2-LETTRE-OUVERTE-UNSa-HUM.jpg
 
Dans une lettre ouverte datée du 1er mai et adressée à la présidente de la Collectivité, l’UNSa aborde la mise en place des instances consultatives, ainsi que la gestion des ressources humaines. « Madame la Présidente, par la présente, nous, représentants syndicaux UNSa Territoriaux COM Saint-Martin, demandons audience afin d’invoquer la situation du personnel territorial de la COM de Saint-Martin. Il nous a semblé judicieux d’établir un dialogue préalable à toutes actions sur des sujets cruciaux, notamment, sur la mise en place des instances consultatives : Commission administrative paritaire (CAP), Comité technique (CT), Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), et sur l’organisation et la gestion des ressources humaines. » Retrouvez l’intégralité de cette lettre ouverte sur la page Facebook du St Martin’s Week.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.