Temps de lecture estimé : 2 minutes
L’école d’art dramatique de la Salle Timbanque présente ce week-end le spectacle de fin d’année du groupe des ados de plus de 15 ans. Cette année, ils nous entraînent dans un univers sombre et fascinant avec la pièce « Les Enfants » d’Edward Bond. Attention, ça va piquer…

Cette pièce appartient aux gamins, nous dit Audrey Duputié, leur metteuse en scène. C’est un choix difficile, un vrai challenge pour de nombreuses raisons. Le langage achuré et cru d’Edward Bond, la frontière très mince entre l’onirisme et la réalité, et la dureté des propos sont autant de raisons pour lesquelles il fallait que les ados s’approprient cette histoire. »
« Les Enfants » s’ouvre sur un terrain vague. Joe, pour se débarrasser de son pantin, tente de le tuer à coups de briques. Il n’y parvient évidemment pas. Quand il rentre chez lui, sa mère l’attend ; elle va lui demander l’impensable : brûler une maison. Réticent, il finira par obéir. Mais dans les flammes, un garçon sera pris au piège. Les amis de Joe décident alors de le suivre dans sa fuite, complices par omission bien malgré eux. Ils ne seront pas seuls : un homme les accompagne. Leur voyage sera initiatique, douloureux et pourtant tellement inéluctable : une marche vers l’âge adulte…
Onze adolescents partagent l’affiche de ce spectacle : Eve, Glenn, Léa, Lowell, Maëliss, Thaïs, Cassandre, Mathieu, Clara, Juliette et Marelsa. A leurs côtés, Erwan Trotel campe l’homme. « Il faut un décalage flagrant entre les ados et la figure de l’homme, poursuit leur professeur. A côté de lui, les ados ressemblent à des enfants… Le gouffre est posé. »
Une pièce surprenante, inattendue, où l’ambiance est ténue, tendue, où la tension est palpable. Et quand elle devient intolérable, la mise en scène pose le voile délicat de la suggestion qui nous garde les yeux ouverts… ou pas.
Samedi 28 mai à 20h et Dimanche 29 mai à 19h au Théâtre La Salle Timbanque. Réservations obligatoire et selon les places disponibles au 0590 29 41 52 (laissez votre réservation sur le répondeur)
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.