Temps de lecture estimé : 5 minutes
Mercredi 1er juin, jour marquant la fin de la tolérance dans la zone bleue, la police territoriale a allègrement verbalisé de nombreux véhicules qui ne respectaient pas les règles du stationnement réglementé.

Il en coûtera désormais 17 euros à l’usager qui ne se plie pas au principe de la zone bleue dans Marigot, pourvu que la police territoriale patrouille dans le coin. La fourrière pourrait également entrer en action en cas de stationnement gênant, l’enlèvement du véhicule restant à la charge de son propriétaire. Les 464 places de parking marquées en bleu et annoncées par un panneau de signalisation sont désormais officiellement limitées à 1h30 de stationnement du lundi au samedi (sauf dimanches et jours fériés) entre 8 heures et 18 heures. En théorie c’était déjà le cas depuis début mars, mais la Collectivité avait opté pour un lancement en douceur. Une phase de sensibilisation annoncée jusqu’à fin avril puis reportée au 31 mai, durant laquelle les contrevenants n’étaient pas verbalisés et ont pu prendre tout leur temps pour se procurer un disque de stationnement.
 
ARRÊTÉ TERRITORIAL
La trêve a donc pris fin ce mercredi 1er juin. Le 30 mai dernier, la présidente Aline Hanson a d’ailleurs pris un arrêté territorial portant réglementation de cette zone bleue en centre-ville de Marigot. « Les agents de la force publique et toutes les personnes habilitées à constater les infractions à la police de la circulation sont chargés de l’exécution du présent arrêté », peut-on lire. Et la police territoriale n’a pas attendu pour faire du zèle, histoire de bien signifier que la COM ne rigole plus. Dans la matinée, la maréchaussée a donc patiemment arpenté les rues de Marigot, scrutant les pare-brise et distribuant quantité de prunes à ceux qui n’arboraient pas de disque, ou qui auraient omis de déplacer leur véhicule au bout du temps imparti. Sur la seule rue Kennedy par exemple, on pouvait observer une dizaine de véhicules verbalisés et quelques usagers un peu déconfits à la vue du PV. Le seul moyen pour la Collectivité, de faire respecter le principe de la zone bleue. Car malgré les nombreuses communications sur le sujet, la période d’expérimentation du stationnement réglementé n’avait eu que peu d’effets : en l’absence de verbalisation, tout le monde s’en fichait un peu.
 
 ZONE-BLEUE-2.jpg
DES CONDUCTEURS PLUS OBÉISSANTS

La fin de la tolérance a néanmoins eu pour bénéfice de voir fleurir les disques bleus. Les récalcitrants se font beaucoup plus rares qu’à la fin avril et l’on observe même quelques véhicules immatriculés côté hollandais respectant le principe du stationnement réglementé. Reste à connaître la capacité de recouvrement des amendes pour la Collectivité, surtout pour ces conducteurs enregistrés à Sint Maarten. Et le potentiel réel de répression de la COM, car il ne suffit pas de distribuer les PV une fois par an pour convaincre le conducteur de changer ses habitudes.

 
OÙ SE GARER HORS ZONE BLEUE ?
Pour ceux qui souhaitent stationner toute la journée dans Marigot, il est toujours possible de se garer sur le parking de l’Office de tourisme, sur celui jouxtant l’entrée principale du cimetière, aux Amandiers, sur la partie du Front de mer située après le rond-point du Mini Club, ou encore à partir du West Indies. En haute saison touristique, compte tenu de l’affluence, il faudra donc se lever tôt pour prendre sa place à la journée. C’est d’ailleurs à cette période de l’année que le parking de Galisbay devrait enfin connaître sa pleine efficacité, les navettes gratuites assurant la liaison avec le centre-ville circulant entre 7 heures et 19 heures tout au long de la journée (départs toutes les 10 minutes).  
 
Pour rappel, la zone bleue ne s’applique pas aux emplacements réservés aux véhicules de personnes handicapées ou portant un macaron GIG ou GIC.
 
 
Dérogation pour les riverains

Les personnes résidant en centre-ville de Marigot avaient été invitées à se faire recenser auprès de la Police territoriale. « Beaucoup ont fait la démarche » nous indiquent les services de la Collectivité. Les retardataires seront bien inspirés de se faire connaître.
 
 
Zone bleue : quelques rappels


Le stationnement réglementé entre 8 heures et 18 heures, s’applique du lundi au samedi (hors dimanche et jours fériés) sur les zones suivantes : rue de la République ; rue de la Liberté ; rue du Président Kennedy ; rue du Général de Gaulle ; rue Victor Maurasse ; rue de Saint-James ; rue de l’Hôtel de ville ; boulevard de France (jusqu’à la rue des Pécheurs)
 
Le disque de stationnement horaire doit être apposé visiblement sur la face intérieure du pare-brise avant gauche du véhicule. Il doit faire apparaître l’heure d’arrivée dans la place de stationnement. La durée maximum autorisée est d’1h30. La dépasser est passible d’une amende.
 
Le disque de la zone bleue est délivré gratuitement à l’Hôtel de la Collectivité, aux commissariats de la police territoriale à Marigot et Grand-Case, ainsi que dans les stations service de la partie française
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.