Temps de lecture estimé : 2 minutes
Mardi dernier vers 22h30, deux individus au visage masqué se sont introduits dans un appartement de la Baie Nettlé, l’un muni d’une arme à feu, puis ont ligoté avec du scotch les deux occupants.

Un coup de feu a été tiré et une balle a touché l’une des deux victimes dans la fesse, mais selon la gendarmerie le tir était accidentel. Les malfrats ont pris la fuite, non sans dérober 300 dollars en cash. Les victimes on pu prévenir les secours afin que soit pris un charge le blessé. L’enquête a été confiée à la Brigade de recherches de la gendarmerie.
 
Dans un communiqué, le député et leader de l’UD, Daniel Gibbs, a tenu à condamner « fermement cette violence armée ». L’Union pour la Démocratie et M. Gibbs demandent que davantage de moyens soient déployés sur le territoire pour la sécurité : « La Collectivité de Saint-Martin doit pouvoir assurer au maximum, dans le champ de ses compétences, la sécurité de ses administrés et des visiteurs, et cela passe aussi par l’augmentation des effectifs de la police territoriale, et la réorganisation de la présence des agents sur le terrain. Nous devons envoyer un message de fermeté à tous ceux qui veulent s’attaquer à l’intégrité des personnes à Saint-Martin ».
 

 
L’auteur d’un vol à main armée se rend

Lundi dernier la police de Sint Maarten lançait un appel à témoins pour retrouver deux jeunes gens auteur d’un vol à main armée sur des touristes et filmés par une caméra de surveillance, dans le secteur de Pelican. L’un des deux suspects, âgé de 21 ans, s’est finalement rendu au poste de police de Philipsburg le lendemain. Son comparse est lui toujours recherché.
 

 
Hommage en préfecture à Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider
 
FAITS-DIVERS-HOMMAGE-PREFECTURE.jpg
© préfecture de Saint-Barthélemy et Saint-Marin

Mercredi, la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemys’est associée aux hommages rendus au commandant de policeJean-Baptiste Salvaing et à sa compagne Jessica Schneider, fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, tombés sous les coups d’un criminel agissant au nom de l’organisation terroriste Daesh, en région parisienne. A Saint-Martin, en présence de la présidente de la Collectivité et des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, le chef de cabinet de la préfète Emmanuel Effantin a lu le message du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, avant une minute de silence et de recueillement à la mémoire des deux victimes.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.