Temps de lecture estimé : 2 minutes
20 militaires du 33ème régiment d’infanterie de marine (RIMa) effectuent actuellement une mission de souveraineté dans les îles du Nord.

FAA-AVION.jpg
 
En provenance de Martinique, les marsouins du 33ème RIMa se sont posés à l’aéroport de Grand-Case le 9 juin et séjourneront pendant deux semaines sur Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Aux ordres du capitaine Yann C. et appuyés par la compagnie de gendarmerie des îles du Nord, les militaires ont pour mission d’aller à la rencontre des autorités locales et de conduire des reconnaissances de site. L’objectif étant d’actualiser le dossier d’intervention au profit et de maintenir au meilleur niveau la capacité d’intervention des forces armées en cas de catastrophe naturelle. Le 33e RIMa effectue annuellement ce type de mission en vue d’apporter, le cas échéant, assistance et secours aux populations sinistrées. Cette mission de souveraineté dans les îles du Nord intervient alors que la zone Atlantique Nord est entrée depuis le 1er juin dans sa saison dite cyclonique.
 
Les petites Antilles étant particulièrement exposées aux risques naturels, les forces armées aux Antilles s’entraînent plusieurs fois par an en simulant des missions d’assistance à la population antillaise sur tout l’arc caribéen, et le plus souvent en étroite coopération multinationale. Dans la continuité de cette préparation opérationnelle spécifique, les forces armées conduiront du 20 au 23 juin 2016 un entraînement franco-néerlandais, associant les autorités civiles locales et les forces armées des deux nations, à Saint-Martin et Sint-Maarten. Cet entraînement, baptisé Hurex, a pour objectif de maintenir et d’améliorer la capacité d’intervention commune et l’interopérabilité des forces française et néerlandaise, en cas de catastrophe naturelle notamment, sur cette île particulière de la région où cohabitent les deux nations.
 
FAA-CARTE.jpg
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.