Temps de lecture estimé : 8 minutes
Le 4 mai dernier en Conseil des ministres, le ministre de l’Intérieur a communiqué le calendrier électoral 2017.

Ainsi, le premier tour de l’élection du président de la République se déroulera le dimanche 23 avril 2017 et le second tour le dimanche 7 mai 2017. En Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et Polynésie française, les électeurs voteront le samedi précédant la date de l’élection en métropole.
 
Les élections législatives sont prévues les dimanches 11 et 18 juin 2017 : elles permettront de désigner les 577 députés siégeant à l’Assemblée nationale.
Enfin, c’est la date du dimanche 24 septembre 2017 qui a été retenue pour l’organisation des prochaines élections sénatoriales concernant les 170 sièges à pourvoir, Saint-Martin n’étant pas concernée (départements de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales, départements d’Île-de-France, outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint-Pierre-et-Miquelon et 6 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France). (Source: servicepublic.fr)
 

 
Conférence ce mardi sur la santé et le bien-être
 
Michèle Schaffner, énergéticienne en Suisse et en France, offre une conférence ouverte à tous (entrée libre) pour évoquer sa longue expérience acquise depuis 30 ans. Rendez-vous ce mardi 21 juin à 16 heures, au restaurant Caribbean Food, 180 boulevard de Grand-Case. « Notre corps nous envoie en permanence des informations, des messages sous différentes formes, que ce soit par la douleur, le mal-être, le stress, que nous n’entendons ou ne comprenons pas. Savoir se mettre à l’écoute de celui-ci s’apprend ! Le comprendre lorsqu’il vous envoie une douleur, l’écouter lorsqu’une fatigue très importante vous envahit. Reconnaître une peur, un stress qui vous bloque » : Mme Schaffner se propose de vous aider à apprendre à décrypter ces messages et à trouver une solution à votre portée, au travers de différents outils et produits qu’elle présentera. L’entrée est gratuite, et pour plus d’informations contactez le 06 80 42 75 83.
 

 
Une distinction pour Bernice Brooks
 
A l’occasion de la soirée de gala des trois clubs Lions qui se tenait à l’hotel Mercure le 4 juin dernier, le Lions Club Doyen a remis à Mme Bernice Brooks, présidente de l’association Tournesol, la distinction internationale de Compagnon de Melvin Jones pour son action en faveur des handicapés de Saint-Martin. Cette reconnaissance est attribuée aux membres Lions les plus émérites, et plus rarement à des personnalités extérieures. Mme Brooks verra son nom affiché sur l’écran dans la salle de Reconnaissance du siège international à Oak Brook, dans l’Illinois.
 

 
167 séismes au mois de mai
 
L’Observatoire volcanologique de la Guadeloupe fait part, dans son bilan mensuel pour le mois de mai 2016, d’un total de 167 séismes d’origine tectonique, de magnitude maximale 4.9, dans une région de 450 km autour de la Guadeloupe. En ce qui concerne l’archipel guadeloupéen, la répartition géographique de l’activité sismique est comparable à celle des mois précédents, avec une sismicité superficielle localisée principalement le long des grands systèmes de failles distribuées entre la Martinique et Barbuda.
Le 8 mai à 9h48 (heure locale), un séisme moyen, de magnitude 4.9, a été enregistré à 18 km à l’est de Barbuda (126 km au nord d’Anse-Bertrand), à 22 km de profondeur. Ce séisme a été largement ressenti dans le nord des Petites Antilles. Le 9 mai à 9h36 (heure locale), un séisme moyen, de magnitude 4.7, a été enregistré à 49 km à l’est-sud-est de La Désirade, à 23 km de profondeur. 114 séismes ont été enregistrés entre les Saintes et la Dominique. Un séisme modéré, enregistré le 2 mai à 11h09 (heure locale), de magnitude 2.6, a été localisé à 5 km au sud-sud-est de Terre-de-Bas, à 2 km de profondeur. Ce séisme a été signalé comme ressenti aux Saintes. L’observatoire volcanologique a également enregistré un essaim sismique d’une quarantaine d’évènements le 14 mai, au sud de Terre-de-Haut.
 

 
Joies de fin d’année pour les enfants de Tournesol
 
BREVE-Tournesol.jpg

Le 28 mai dernier, une dizaine d’enfants et d’adolescents accompagnés de parents, encadrés par les bénévoles de Tournesol, se sont retrouvés au local de l’association pour confectionner un cadeau de fête des mères. Le secret a été bien gardé, car pendant que les mamans participaient au groupe de parole à la cafétéria autour d’un petit-déjeuner, toutes les petites mains ont réalisé de magnifiques cartes de vœux et peintures pour souhaiter une bonne fête à leur maman. Un grand moment d’émotion et de partage.
 
Le 4 Juin, l’association Tournesol conviait une quinzaine d’enfants, accompagnés de leurs parents et de bénévoles, à une sortie sur le bateau à fond de verre de Grand-Case. Un moment magique, puisque c’était la première fois pour certains d’entre eux, qui ont pu observer émerveillés les poissons multicolores, les fonds marins translucides et même un plongeur. Tout le monde s’est réjouit du spectacle aquatique et l’association Tournesol remercie l’équipe du Sea World Explorer pour son accueil et sa gentillesse. Elle clôturera le calendrier d’activités avant les vacances par une sortie familiale à l’îlet Pinel, ce samedi 25 juin.
 

 
Ecole Ghislaine Rogers :
le jardin potager récolte les suffrages
 
BREVE-Jardin-potager-1-Ghislaine-Rogers.jpg
1er prix pour le potager de l’école Ghislaine Rogers
 
Depuis le mois d’octobre, la création de « Jardins potagers innovants et esthétiques » a mobilisé dix écoles primaires de Saint-Martin dans le cadre d’un projet pédagogique. Des prix étaient évidemment en jeu, moyennant différents critères qu’il fallait respecter : esthétique, caractère innovant, diversité des épices et des plantes, etc. Le classement final a été établi après une visite dans chaque école, menée par Céline Renger, conseillère pédagogique en Arts visuels, Valérie Siobud, conseillère pédagogique en éducation musicale et Xavier Mirre-Minori, conseiller pédagogique en charge des sciences et de l’éducation au développement durable. Le 1er prix revient à l’école maternelle Ghislaine Rogers ; le 2ème prix revient à l’école maternelle Siméonne Trott et le 3ème prix à l’école élémentaire Clair Saint-Maximin. Les récompenses seront remises lors de la fête de fin d’année scolaire dans les écoles. Le responsable du projet, Xavier Mirre-Minori, tient à remercier M. Tey et Mme Romain de l’écosite Verde-Sxm pour leurs interventions et dons de swaligumus ; le pépiniériste M. Baly qui est intervenu auprès des élèves ; les équipes pédagogiques ; les concierges des écoles ayant participé ; les parents qui ont contribué au projet et tous ceux qui ont participé à la réussite de cette action.
 

Wendel Cocks représente Saint-Martin
aux assises de la pêche
 
Le vice-président Wendel Cocks, en charge du développement économique, a participé aux 2èmes Assises de la pêche et de l’aquaculture en Martinique, les 9 et 10 juin, où il a représenté la Collectivité de Saint-Martin et la présidente Aline Hanson. Aux côtés des îles de Sainte Lucie, Saint Barthélemy, la Dominique, Désirade, Barbade et la Martinique, le vice-président a pu faire valoir les objectifs de Saint-Martin, lors de son allocution devant les représentants des territoires voisins.
 
Professionnels et responsables politiques étaient réunis à l’auditorium de l’hôtel Batelière à Schoelcher, pour deux jours d’échanges sur les problématiques de la pêche afin d’aboutir à l’élaboration d’un cap de développement pour les prochaines années. L’objectif de ces Assises : remettre à flot et structurer ce secteur économique en souffrance.
La qualité des infrastructures, l’état de la flotte maritime, les réseaux commerciaux, la valorisation des produits de la mer et les axes de développement du secteur de la pêche au niveau caribéen, ont été abordés lors des discussions inter-îles. Les possibilités et les filières de financement des projets et la formation à la pêche professionnelle ont aussi fait l’objet d’échanges entre les territoires, soucieux d’actionner tous les leviers existants pour moderniser ce secteur traditionnel d’avenir.
 
Wendel Cocks a rappelé qu’à Saint-Martin « tous, y compris les pouvoirs publics s’étaient longtemps satisfaits d’un certain flou, d’un certain laisser-faire sous l’œil complaisant des services de l’Etat » et qu’il était désormais nécessaire de « créer les conditions où les pêcheurs iront volontiers s’enrôler et où les jeunes trouveront dans cette industrie leurs futurs débouchés ».
L’élu a par ailleurs indiqué avoir demandé depuis plusieurs années « à ce que les spécificités saint-martinoises soient prises en compte par l’élaboration de dérogations raisonnables permettant un modèle économique pérenne qui garantisse la sécurité des professionnels du secteur ». Il a précisé « qu’il faudra aussi prendre en compte la demande des grandes enseignes de distribution ou de restauration afin de développer une vraie adéquation avec celles-ci ». Wendel Cocks a enfin invité les territoires à réfléchir à la reconstruction commune du secteur de la pêche dans notre zone d’influence : « Notre pêche doit se réinventer, se repenser dans un environnement mondial où la surpêche semble être un mal contre lequel chacun doit lutter ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.