Temps de lecture estimé : 3 minutes
Être alerté d’une crise majeure sur son mobile, c’est désormais possible avec l’application SAIP créée par le ministère de l’Intérieur et disponible sur Apple Store et Google Play

À la suite des attentats survenus en France en janvier et novembre 2015, la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion de Crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le Service d’information du gouvernement (SIG), ont travaillé au développement d’une application mobile d’alerte des populations sur smartphone : « SAIP », pour Système d’Alerte et d’Information des Populations. Disponible depuis le 8 juin, cette application gratuite est opérationnelle pendant l’Euro 2016 de football. L’appli doit évoluer dans les prochains mois pour les risques majeurs naturels.
 
ALERTES ET CONSIGNES DE SÉCURITÉ
Cette première version disponible sur Apple Store et Google Play permet d’être alerté, via notification sur son smartphone, en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel  (accident de sécurité civile) susceptible de résulter d’un attentat. Quatre cas ont ainsi été répertoriés : l’attentat en lui-même, une crise nucléaire, une rupture de barrage hydraulique ou la dispersion de produits dangereux qui peuvent être issues d’un attentat.
Pour recevoir des alertes dans une zone où un risque vient d’être détecté par les autorités, l’utilisateur accepte d’être « géolocalisé ». L’application offre en retour la garantie qu’aucune remontée de position géographique ou d’identité d’information n’est opérée à partir du téléphone.
 
Outre ces messages d’alerte, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone dans laquelle on se trouve. Dans un objectif de prévention, des informations d’ordre comportemental sont également disponibles sur l’application, hors alerte.
 
UTILE POUR LES ULTRAMARINS
L’application permet à l’utilisateur de recevoir des notifications d’alertes qui se déclencheraient dans une zone autre que celle où il se trouve. Il est ainsi possible d’enregistrer jusqu’à huit zones géographiques différentes (codes postaux, communes). Une option intéressante pour les Ultramarins qui ont de la famille en métropole et qui peuvent ainsi être informés en temps réel de la situation à 8000 km d’ici et relayer les alertes reçues à leurs proches et sur les réseaux sociaux.
 
Dans les prochains mois, une mise à jour de l’application prendra en compte tous les risques majeurs naturels ou technologiques et délivrera les messages de vigilance associés. Là aussi, nos îles soumises à nombre de risques (cyclone, submersion marine, séisme…) trouveront dans cet outil un complément efficace aux dispositifs d’alerte déjà existants.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.