Temps de lecture estimé : 3 minutes
Dans un communiqué, la gendarmerie informe avoir arrêté des individus qui s’étaient illustrés dans des affaires de vols à main armée. 

Entre novembre 2014 et mars 2015, la gendarmerie était saisie de plusieurs vols et tentatives de vols au préjudice de supermarchés. Ces faits étaient commis par plusieurs individus et suivis d’actes de séquestration du personnel pour obtenir la remise des fonds détenus dans le coffre. Cette équipe particulièrement déterminée n’a pas hésité à faire usage de ses armes à l’encontre des forces de l’ordre pour couvrir sa fuite.
 
Après plusieurs mois d’investigations longues et complexes, trois individus originaire de République dominicaine ont été identifiés. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue fin mai dernier et ont reconnu leur participation à 5 vols ou tentatives de vol. Ils ont été présentés le 2 juin devant un juge d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre et mis en examen pour des faits de vol avec arme en bande organisée, enlèvement et séquestration, violences volontaires avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique. Ils sont placés en détention provisoire pour deux d’entre eux à la maison d’arrêt de Baie-Mahault et pour le troisième à la maison d’arrêt de Basse-Terre.
 
2 ANS FERME POUR UN BRAQUAGE
Le 9 mai dernier vers 10 heures, la gendarmerie était informée d’un vol commis sous la menace d’une arme dans une société implantée sur la zone artisanale de Howell Center, moyennant un préjudice de 30.000 dollars et 2.800 euros. Les investigations, menées par la Brigade de recherches de Saint-Martin, ont permis d’identifier deux individus défavorablement connus des services de police. Les témoignages recueillis, les recoupements, les actes de police technique et scientifique ont permis de confirmer ces premiers éléments et de confondre les auteurs.
 
Les mis en cause ont été interpellés et placés en garde à vue. Le 15 juin, ils ont été déférés et présentés devant le procureur de la République à Basse-Terre et condamnés à une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans.
 
UN ENGAGEMENT « SANS FAILLE »
« Ces bons résultats reflètent un engagement sans faille des militaires de la gendarmerie de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui mettent tout en oeuvre pour contenir la délinquance générale sur les îles du Nord » conclut la gendarmerie dans son communiqué. « Depuis le début de l’année 2016, les grandes familles d’infractions (vols à main armée, violences aux personnes et atteintes aux biens) enregistrent des baisses sensibles de moins 10 % environ ».
 
La présence de patrouilles pédestres sur tous les secteurs de l’île a vocation à être pérennisée voire renforcée dans les prochains mois, indique aussi la gendarmerie.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.