Temps de lecture estimé : 4 minutes
A 53 ans, la nageuse du team Véolia est de retour des championnats du monde du sport d’entreprise aux Baléares où elle a glané 7 médailles dont une en or.

NATATION-2-ISABELLE-ADAMS-MEDAILLES.jpg
Toujours fière de représenter la France, Isabelle expose ses médailles
Championne du monde du 50 m brasse. « C’est ma spécialité, je suis une brasseuse », affirme Isabelle Adams qui participait à cette 1ère édition des championnats du monde du sport d’entreprise dans la catégorie des 50 ans. Outre le 50 m brasse, la Saint-Martinoise s’est également illustrée sur le 100 m brasse ainsi que sur le relais 4 nages – où elle a fait la brasse – en décrochant 2 médailles d’argent. Notre « brasseuse », qui est aussi une redoutable nageuse de dos, de papillon et de crawl, complète son tableau de chasse par 4 médailles de bronze (50 m dos, 100 m dos, 50 m papillon, 200 m crawl). Au total 7 podiums sur 10 possibles. « Dans toutes les courses, j’ai battu mes records personnels, raconte Isabelle. Le niveau est très élevé dans ma catégorie qui était celle où il y avait le plus de nageuses. Les filles qui m’ont battue nageaient plus vite que celles de 30 ans. »
Grâce aux très bonnes performances d’Isabelle Adams et de ses 139 autres membres, le team Véolia s’est hissé à la 1ère place du classement des entreprises avec 93 médailles (37 en or, 28 en argent, 28 en bronze), loin devant Dassault  (61 médailles) et les Israéliens  de l’Hapoel SBK (52 médailles).
De ces 1ers championnats du monde du sport d’entreprise, Isabelle Adams rapporte plusieurs souvenirs. Notamment celui de la fraîcheur (22°) du bassin olympique de Palma de Majorque qui a surpris plus d’un nageur. « Même les Allemands avaient froid », plaisante notre championne du monde. « En compétition, la moyenne est de 27°. Les échauffements ont été un vrai défi. 22°, c’est dur ! Ca te saisit quand tu rentres dans l’eau. » Au-delà de l’eau froide de la piscine, Isabelle retient surtout l’aventure humaine partagée avec 8000 sportifs venus du monde entier et plus particulièrement ceux de son équipe. « J’étais capitaine d’une équipe de 10 nageurs dont 2 handicapés. Je suis très fière de la section handisport. Alain et Youri ont reçu le prix spécial du jury pour leur courage et leurs performances. »
UNE COHÉSION EXTRAORDINAIRE
NATATION-3-ISABELLE-ADAMS-TEAM.jpg
La Sangria Swimming Team : 10 nageurs, 7 nationalités, 1 grande famille
En tout, l’équipe de natation de Véolia – surnommée la « Sangria Swimming Team » – était composée de 7 nationalités : espagnole, allemande, italienne, américaine, slovaque, japonaise et française. « C’était assez rigolo, reconnaît la capitaine Adams. On parlait tous plus ou moins bien anglais mais ça a créé une cohésion extraordinaire. » De tous les jeux auxquels elle a participé – 3 nationaux, 3 européens, 1 mondial – Isabelle assure que la Sangria Swimming Team est « l’équipe la plus soudée » qu’elle ait jamais connue.
UN LAPSUS QUI EN DIT LONG
La nageuse saint-martinoise, qui pratique sa discipline depuis seulement une dizaine d’années, veut servir d’exemple à toutes et à tous. « J’ai 23 ans… » Isabelle Adams se reprend. « J’ai 53 ans. » Ce lapsus en dit long sur son état d’esprit. La championne du monde du 50 m brasse refuse la fatalité et repousse les effets du temps. « Avec du travail et de la volonté, on peut y arriver. Et qu’on ne me dise pas que c’est une question de temps. Le matin à 5h30, je fais du vélo. La journée, je travaille [à la Générale des eaux, ndr]. Et le soir, je vais nager. Avec de la persévérance, tu y arrives ! Et puis c’est sympa de faire des compétitions. On fait de beaux voyages, de belles rencontres. On s’échange nos bonnets, nos t-shirts. L’équipe d’Israël m’a offert son écusson. »
INFATIGABLE ISABELLE
Avec de la persévérance, tout est possible… mais pas tout seul ! Heureusement qu’Isabelle Adams peut compter sur sa coach Megan « qui a su m’amener à ce niveau de performance. » Celle qui est toujours honorée de porter les couleurs de la France dans une compétition internationale remercie également son chéri de mari pour « sa souplesse ». Un soutien et une compréhension d’autant plus nécessaires qu’Isabelle s’est d’ores et déjà fixée de nouveaux objectifs. En novembre prochain, elle participera au Raid des alizés (VTT, kayak et trail) en Martinique où elle représentera l’association le Manteau de Saint-Martin avec 2 copines, Vanessa et Anne. En janvier 2017, notre sportive, également sociétaire de l’ASM, prendra le départ du Tour de Porto Rico, une course du vélo de 3 jours et de 600 km. Là encore, elle partira à l’aventure en compagnie de 2 amies, Vaéa et Dymphe.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.