Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le cycle de spectacles des ateliers clôture l’année de la Salle Timbanque avec un monument du théâtre classique français : l’Avare est à l’affiche vendredi 1er et samedi 2 juillet.

Amoureux des belles lettres, voici venu un moment de délectation. La prose de Molière se met en scène à la Salle Timbanque grâce au travail d’atelier d’un groupe d’adultes qui va donner vie aux tribulations du célèbre Harpagon le temps de deux représentations. Un travail inédit à la Salle Timbanque, qui porte sur scène pour la première fois une œuvre du théâtre classique et pas des moindres. « Ce groupe était arrivé à maturité et il y a eu une véritable envie de travailler sur le texte » confie la maîtresse des lieux et metteuse en scène, Audrey Duputié. La langue de 1668, matière première de ce registre, constitue en effet un vrai défi pour les comédiens de l’Avare confrontés à un texte raffiné truffé de sous-entendus. Au théâtre, on appelle cela un retour aux sources.

QUELQUES PARTIS PRIS
Non sans reprendre tous les codes du théâtre classique, la mise en scène a opté pour un défi supplémentaire qui donne tout son sel à l’interprétation contemporaine de ce Molière pur jus : chaque comédien est à contre-emploi, comprenez, à l’opposé de ce qu’il est : « c’est un travail sur l’inversion » commente Audrey Duputié qui s’est amusée à mettre les femmes dans la peau de personnages masculins, et vice-versa. Le décor, pensé pour évoquer l’univers du radin le plus célèbre du monde, finira de plonger le spectateur dans ce 17ème siècle cher au théâtre français.
Vendredi 1er juillet et samedi 2 juillet à 20 heures
Réservations au 0590 29 41 52.
Ticket : 10 €.
La Salle Timbanque, Auberge de Mer, Marina Royale à Marigot
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.