Le conseil territorial de jeudi dernier fut l’occasion pour Aline Hanson de réagir à certains sujets d’actualité, dont le fameux dossier des transats de Grand-Case.
 
 

 
« L’annulation de la délibération ne change rien aux règles d’occupation du domaine public » a martelé la présidente, évoquant la décision du tribunal administratif du 24 juin. « Pour pouvoir occuper le domaine public, il faut être titulaire d’une AOT » a t-elle insisté. Paradoxalement, l’édile annule donc elle-même la décision prise par son Conseil exécutif, puisque ses propos confirment qu’elle était effectivement inutile… Donc si la COM souhaite aller au bout de sa logique, pourquoi n’envoie t-elle pas la police territoriale dresser des procès-verbaux ? Parce que cette action serait impopulaire vis-à-vis d’une offre touristique digne de ce nom. Pourquoi la COM n’ouvre t-elle pas la possibilité aux établissements de plage d’obtenir une AOT ? Parce que cette action serait tout aussi impopulaire aux yeux de ceux qui demandaient le retrait des transats. Donc, on tourne en rond.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.