Temps de lecture estimé : 6 minutes
Jeudi après-midi, les fans de foot s’étaient réunis pour vibrer tous ensemble devant la demi-finale qui opposait les Bleus à la Mannschaft.

« On est en finale ! On est en finale ! On est, on est, on est en finale ! » Jeudi, de Marseille à Saint-Martin, tous les supporters de l’équipe de France ont pu entonner ce célèbre refrain avec énormément de soulagement. Regroupés dans les bars et les restaurants , les fans de Bleus ont vécu deux mi-temps très contrastées. « Dégage ! Mais dégage ! » Dans la salle climatisée du Bistro Havana sur la Marina Royale, la tension était palpable durant toute la première mi-temps. Surtout quand les Allemands mettaient la pression sur les cages d’Hugo Lloris, heureusement sans jamais parvenir à trouver le chemin des filets français.
 
Ce manque de réussite, les joueurs de la Mannschaft l’ont d’ailleurs payé cash juste avant le retour aux vestiaires lorsque Schweinsteiger a commis une faute de main dans sa surface. Une erreur qui n’a pas échappé à l’arbitre italien de cette rencontre, M. Rizzoli, qui a tout de suite dégainé un carton jaune et désigné le point de penalty. Griezmann ajuste le gardien allemand, parti sur sa gauche, avec une frappe limpide du pied gauche. 1-0 pour la France un peu contre le cours du jeu.
 
DES ALLEMANDS À PRENDRE AU SÉRIEUX
Guylaine, qui avait revêtu sa tunique tricolore spécialement pour l’occasion, et sa fille Peryne avouent qu’elles viennent de passer une première période des plus stressantes. Même s’ils ont réussit à prendre l’avantage dans les dernières secondes, les deux supportrices reprochent aux Bleus « de ne pas jouer. » « Ils ont la pression », affirme Guylaine. Peryne se méfie quant à elle du réveil des champions du monde. « Ca va être chaud en 2ème mi-temps », lâche la jeune fille. Féfé, le patron de l’établissement, reste confiant. « Je suis positif même si les Allemands sont une équipe à prendre au sérieux. Après ce but, je suis heureux mais pas encore soulagé. » Un sentiment partagé par Yann qui, alors qu’il reste encore une mi-temps à jouer, se projette déjà en finale. « J’ai plus peur des Portugais que des Allemands parce qu’on ne s’attendait pas à les voir à ce niveau. »
 
AUX COULEURS DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
A quelques mètres de là, Sylvie et Vincent sont attablés à La Main à la Pâte. Ces deux touristes originaires de Nancy en Lorraine n’ont pas oublié leur panoplie aux couleurs de l’équipe de France. Casquette, lunettes de soleil, bracelet, mèche bleu-blanc-rouge dans les cheveux… Sylvie a pensé à tout. Eux aussi étaient tendus jusqu’à l’ouverture du score de Griezmann, mais maintenant ça va mieux. Madame promet même qu’en cas de victoire des Bleus, elle et son mari reviendront sur la Marina Royale pour assister à la finale. Plus que 45 minutes à attendre.
 
LA MARINA CHAVIRÉE PAR L’EURO
Jeudi après-midi, toute la Marina Royale a été chavirée par l’ambiance populaire et festive de l’Euro 2016, en témoigne le grand écran de télévision installé par la Samagest à proximité des quais. Jimmy et Jocelyn, deux Guadeloupéens de passage à Saint-Martin, ont également vécu une première mi-temps crispée. Bien qu’il a promis à son ami de lui payer un restaurant en cas de victoire des Bleus, Jimmy est « bien content » de voir que la France a pris l’avantage. « Je ne pense pas que les Allemands reviendront au score. » Notre ami a vu juste puisqu’à la 72e minute, Griezmann alourdit la marque en faveur de la France et que toutes les tentatives des hommes de Löw resteront stériles jusqu’à la fin de ce match.
 
« ON VA BOIRE LE PORTO SANS GLAÇONS »
 
EURO-2016-3-LUC--PATRICK-HUM.jpg
Luc et Patrick ont savouré cette demi-finale
Au coup de sifflet final de M. Rizzoli, Luc et Patrick peuvent laisser éclater leur joie en terrasse de La Main à la Pâte. « Ca a été un super match, estime Luc, la France est qualifiée. En finale, on va boire le porto sans les glaçons. J’étais sûr qu’on allait gagner 3-0 et j’ai toujours été confiant jusqu’à la fin. » Son acolyte Patrick, lui, s’attendait à une rencontre plus serrée et avait pronostiqué une victoire de l’équipe de France aux tirs aux buts. Il reconnaît que le pénalty à la fin de la première mi-temps a « débloqué la rencontre. » Juste à côté de nos fans de Bleus, Nadien, une rare supportrice allemande, a suivi la rencontre en compagnie de son fiston Lucian. « Mon fils a beaucoup aimé le match. Lors du 1er but, il a beaucoup pleuré. Après le 2ème but, il a décidé d’encourager l’équipe de France. » Cette victoire des Bleus a soulevé un véritable mouvement d’euphorie aux quatre coins de l’île. Des scènes de joie ont notamment été signalées à Grand-Case. On n’ose imaginer la liesse populaire en cas de victoire des joueurs de Deschamps dimanche face au Portugal. Allez les Bleus !
 
 
La Seleçao a enfin séduit
 
Mercredi au Parc OL de Lyon, le Portugal s’est qualifié pour la finale en mettant fin à l’incroyable parcours du Pays de Galles sur le score de 2 buts à 0. Quand on vous dit qu’avec CR7, on n’est jamais à l’abri d’un petit miracle. Buteur à la 50e d’une tête puissante sous la transversale – et passeur décisif à la 53e sur la reprise à ras de terre de Nani@ – la star portugaise a fait une nouvelle fois basculer la rencontre à l’avantage de la Seleçao. Avec ce 9ème but en 4 participations à l’Euro, Cristiano Ronaldo a aussi égalé le record de Michel Platini. Sans minimiser la performance du Portugais, il avait toutefois suffit d’un seul tournoi (1984) au Français pour inscrire ses 9 buts. Dimanche au Stade de France, la sélection lusitanienne disputera son 35ème match dans un Euro. Pour l’anecdote, aucune nation n’a joué autant de rencontres sans jamais avoir remporté le tournoi. Autre statistique, depuis l’arrivée de Fernando Santos à sa tête, la sélection portugaise n’a pas perdu un seul de ses 13 matches officiels (9 victoires, 4 nuls).
 
L’ultime rencontre
Dimanche 10 juillet
Finale (Saint-Denis) : Portugal – France
(15h00, BeIN ; Guadeloupe 1ère)
 
EURO-2016-9-SAMAGEST-HUM.jpg
Du côté de la Samagest, les fans ont vibré à chaque occasion tricolore
 
 
EURO-2016-8-NADINE-HUM.jpg
Nadine et son fils Lucian, deux supporters de la Mannschaft, encourageront les Bleus en finale
 
 
EURO-2016-6-HUM.jpg
Les supporters avaient trouvé place dans les nombreux bars et restaurants de la Marina Royale… et partout ailleurs à Saint-Martin
 
 
EURO-2016-5-GUYLAINE--PERYNE-HUM.jpg
Guylaine et Peryne ont souffert pendant les 45 premières minutes
 
 
EURO-2016-4-SYLVIE--VINCENT-HUM.jpg
Sylvie et Vincent étaient maquillés aux couleurs de la France
 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.