Temps de lecture estimé : 3 minutes
Malgré l’envergure médiatique, notamment liée à sa portée internationale, de l’affaire Wendy, la gendarmerie assure mettre tout en œuvre pour résoudre le mystère de la mort tragique de Pierrick Briere, relatée dans notre édition du 5 juillet.

Pour mémoire le jeune homme âgé d’une trentaine d’années était retrouvé mort sur la plage de Grandes Cayes par des promeneurs, le dimanche 3 juillet vers 9h30. La gendarmerie avait aussitôt misé sur la piste criminelle. Selon nos informations, le corps de la victime était sauvagement entaillé à de multiples endroits. Mais contrairement à la mort de la jeune touriste belge, les personnalités politiques ont fait silence, alors que dans le même temps les réseaux sociaux s’embrasaient sur la disparition de Wendy.
 
Les deux affaires sont en réalité très différentes. « Dans le cas de Wendy, nous avons immédiatement sollicité les organes de presse car il s’agissait au départ d’une disparition inquiétante » commente le capitaine Emmanuel Maignan. En effet, le but consistait initialement à retrouver une jeune fille pour laquelle les forces de l’ordre communiquaient un signalement précis. « On a mis autant de moyens dans l’enquête concernant Pierrick Briere » ajoute le capitaine. « Mais ça n’a pas été médiatisé ». Surtout, parce que peu d’informations ont été communiquées sur cette affaire tout aussi tragique.
 
UNE ENQUÊTE DIFFICILE
En l’absence de vidéo-surveillance et de témoins sur Grandes Cayes, site pour le moins isolé, il est effectivement difficile pour les enquêteurs d’agir à chaud comme sur la Baie Nettlé, ou sur l’affaire de Mont Vernon 2. « On a exactement les mêmes moyens, les mêmes méthodes, on continue les investigations, il y a des actions programmées pour les jours à venir » rassure le capitaine Maignan.
 
La mort de Pierrick Briere, qui avait passé son enfance à Saint-Martin et s’était réinstallé sur l’île tout récemment, à la fin mai, reste donc encore mystérieuse. Son dernier coup de fil remonte à la veille de la découverte de son corps, le samedi à 20 heures. Il aurait été vu dans la soirée dans un bar de Cul-de-Sac.
 
 
« Une pensée pour notre ami Pierrick »
 
Les proches de Pierrick Briere ont souhaité lui rendre hommage, attristés par la perte de leur ami dans des circonstances encore floues : « Nous avons connu Pierrick dès son plus jeune âge à Saint Martin lorsqu’il était à l’école avec nous. C’était un garçon charmant et gentil qui avait la joie de vivre ainsi qu’une grande générosité de coeur. Il était revenu sur l’île, l’endroit ou il avait grandi, pour s’y installer définitivement. Malheureusement, il a trouvé la mort dans des conditions horribles et à ce jour, inexpliquées. Nous prions pour qu’enfin la vérité sur son assassinat odieux soit élucidée, sans que des rumeurs absurdes circulent sur sa personne. Nous espérons que tous les moyens seront mis en oeuvre pour que la lumière soit faite sur les circonstances de ce meurtre et que les instances dirigeantes comme la Collectivité prendront également son affaire en considération. Nos pensées douloureuses s’adressent aussi à la famille de Pierrick qui vit le drame d’avoir perdu un fils et un frère chéri ».
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.