Temps de lecture estimé : 4 minutes
Le procureur de Basse-Terre, Samuel Finielz, a évoqué mercredi après-midi l’« exécution » survenue le matin même, à 9h10, sur le parking d’un centre commercial à Mont Vernon.

Le magistrat dénonce «des faits qui s’apparentent à une exécution, des faits d’une extrême gravité, de toute évidence en lien avec une criminalité organisée. » Samuel Finielz a notamment révélé que cette femme née en 1949 était la mère de l’homme d’une trentaine d’années retrouvé mort par balle dans son véhicule le 10 mai dernier du côté des Grandes Cayes, rappelant qu’une information judiciaire avait été ouverte au pôle criminel de Pointe-à-Pitre. Dans les deux cas, les modes opératoires sont similaires : tirs à bout portant avec une arme de poing. Le procureur de la République est également revenu sur les circonstances de cet assassinat en pleine journée, précisant que deux coups de feu ont été tirés.
Le capitaine de gendarmerie Emmanuel Maignan a, lui, déclaré qu’une enquête de flagrance d’assassinat a été ouverte et confirmé que l’auteur des coups de feu circulait à deux-roues et qu’il était porteur d’un casque au moment des faits. Il a ajouté que d’importants moyens sont mis en œuvre : 15 enquêteurs de la Brigade des recherches sont mobilisés et certains militaires en vacances ont été rappelés pour prêter main forte. Bien qu’il s’agisse du même dispositif que celui mis en œuvre dans le cas de l’affaire de Wendy, l’homicide de ce mercredi n’est aucunement lié à celui de la joggeuse belge retrouvée morte dimanche après-midi à Baie Nettlé. Il ne s’agit absolument pas du même mode opératoire.
 
MONT-VERNON-1-MEURTRE-PARKING-LEADER-PRICE-HUM.jpg
 
UN MEURTRE DE SANG-FROID
Selon nos informations, la victime qui résidait à Orient Bay, a été abattue de sang-froid par un inconnu qui aurait ensuite pris la fuite en direction de Grand-Case. Des images de vidéo surveillance montrent distinctement la sexagénaire se garant sur le parking de la zone commerciale du supermarché Leader Price, face à la route. Peu de temps après, un homme casqué arrive au guidon d’un scooter et se range à sa gauche. Lorsque la femme sort de son véhicule – un pick-up blanc – et qu’elle s’apprête à fermer sa portière, l’individu s’approche calmement, tire à 2 reprises – la victime s’écroule au sol près de son véhicule – puis il retourne en marchant jusqu’à son scooter.
 
UNE INQUIÉTUDE GRANDISSANTE

Aline Hanson a naturellement tenu à adresser ses « sincères condoléances à la famille et aux proches de la victime. » Pour la présidente de la Collectivité, « il est particulièrement difficile de constater que ce territoire où l’on a vécu si longtemps dans la fraternité soit aujourd’hui confronté à une série de faits violents d’une exceptionnelle gravité. Le fait que cette violente gratuite soit perpétrée en plein jour, à une heure où de nombreux concitoyens vaquent à leurs occupations, entraîne un sentiment d’insécurité et une grande inquiétude au sein de notre communauté. » La chef de l’Exécutif demande aux personnes disposant d’informations de les transmettre à la gendarmerie « afin que les auteurs soient appréhendés et répondent de leurs actes devant la justice. » « La population doit avoir confiance dans le travail des forces de l’ordre qui mettent tout en œuvre pour résoudre ces affaires. »

 
 
Appel à témoins : l’anonymat est garanti
 
Suite à l’assassinat de cette femme de 67 ans, tuée par balle à proximité de son véhicule sur le parking du supermarché Leader Price situé à Mont Vernon II, la gendarmerie lance un nouvel appel à témoins et invite toute personne n’ayant pas encore été contactée par ses services et qui aurait des renseignements permettant d’orienter les recherches, d’identifier le tireur ou le véhicule utilisé, à composer le « 17 » ou à se rendre directement dans ses locaux de La Savane. 
 
Par ailleurs, la gendarmerie invite les particuliers et les professionnels qui disposent d’une vidéo-protection privée filmant tout ou partie de la voie publique et qui ont des éléments intéressants pour l’enquête à se rendre dans les locaux de la Brigade de recherches à La Savane afin de communiquer ces renseignements. L’anonymat total peut être garanti sur demande.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.