Temps de lecture estimé : 3 minutes
Les huit Miss qui représenteront Saint-Martin et Saint-Barthélemy à la grand-messe Miss France 2017 en décembre prochain, étaient reçues lundi dernier par Aline Hanson et Jeanne Vanterpool.
MISS-FRANCE-2-OT.jpg
Jeanne Rogers-Vanterpool a reçu les 8 candidates à l’Office de tourisme et leur a souhaité à toutes bonne chance, non sans leur recommander de poursuivre leurs études. 
Pour la première année, les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy seront parfaitement identifiées à l’élection Miss France 2017. Car pour cette 4ème édition où les deux îles sœurs sont dans la course au titre, ce n’est plus sous l’écharpe Guadeloupe et îles du Nord que les Miss concourent, mais îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy ! Et pour Aline Hanson, présidente de la Collectivité et Jeanne Rogers-Vanterpool, présidente de l’Office de tourisme, la chasse au titre national est une réelle opportunité pour les deux îles d’être sous les feux de la rampe.
Ce, par la ténacité de Catherine Vermot de Boisrolin, présidente de Miss îles du Nord et déléguée du Comité Miss France. « Cela a été un long et dur combat pour que ledit Comité accepte que les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy participent en dehors de l’île de la Guadeloupe, explique-t-elle. L’île de Saint-Martin a vraiment le mérite d’être présente car les critères pour parvenir sur le podium sont draconiens : en sus d’avoir la nationalité française, il faut manipuler parfaitement la langue de Molière, et pour les Saint-Martinoises, l’enjeu est de taille, au vu de la langue maternelle qui est l’anglais », nous confie-t-elle. Et de rajouter : « Nos Miss, elles, sont multilingues. Mais cette spécificité ne fait pas partie des critères ! »
GRAND SHOW LE 20 AOÛT À SANDY GROUND
Sur les huit prétendantes au titre, deux jeunes filles viennent de Saint-Barthélemy, les six autres représentent Saint-Martin. L’élection de la Miss qui devra représenter dignement les deux îles se déroulera lors d’un grand show qui aura lieu le 20 de ce mois à Sandy Ground, en présence de la Miss Guadeloupe 2015, Johanna Delphin et de Miss France 2014, dauphine de la Miss Univers 2016, Flora Coquerel. Jugée sur quatre passages, présentation, tenue traditionnelle, maillot de bain et tenue de soirée, la lauréate s’envolera pour la France en novembre prochain, afin de préparer la grande soirée de l’élection qui aura lieu cette année à Montpellier le 17 décembre.
Catherine Vermot de Boisrolin lançait une perche à la présidente de l’Office de Tourisme : « Comme chaque année, les candidates vont faire une préparation à l’élection sur une île. Cette année, c’est l’île de La Réunion qui a été choisie. Saint-Martin pourrait devenir une des prochaines destinations pour cette phase de préparation », lance-t-elle. Une idée que Jeanne Rogers-Vanterpool a dit retenir pour l’avenir. La retransmission télévisuelle de l’élection de Miss France 2016 a été suivie par plus de huit millions de téléspectateurs.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.