Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le moins que l’on puisse en dire, c’est que ces primaires ont déboussolé les plus grands spécialistes, chroniqueurs et analystes.

1er TOUR – Dans leur forme d’abord, puisqu’en l’absence d’antécédent, il était bien difficile de trouver à quelle mécanique les électeurs allaient adhérer. En amont du premier tour, la plus grande inconnue fut naturellement de parvenir à évaluer la participation dans un pays ou l’abstentionnisme constitue la part la plus lourde de l’électorat potentiel. Et sur ce point, les Républicains et centristes font sauter la banque puis-qu’avec 4 298 097 électeurs, ce sont plus de 8.5M€ qui entrent dans les caisses pour préparer les présidentielles.

Ensuite, il y a cette ouverture, cet accès aux urnes à tous pour la modique somme de 2€ et sous réserve de la signature de la charte de la primaire prônant notamment l’alternance. En gros, tous les citoyens peuvent s’exprimer et, suivre les consignes de leurs partis respectifs. Et là encore, c’est le carton plein puisque 37% des votants se dénissent ou à gauche (15%), ou au FN (14%) ou apolitiques (8%) selon Statista.
Enfin, il y a ce résultat complètement inattendu globalement avec un François Fillon qui caracole en tête avec plus de 15 points d’avance sur Alain JUPPÉ pourtant donné de longue date favori.

Naturellement, Saint-Martin comme sur bien d’autres sujets a su se distinguer en portant Nicolas SARKOZY en tête de ce premier tour de scrutin, preuve supplémentaire s’il en est besoin de la force d’engagement locale de son principal soutien, le Député Daniel Gibbs. Et c’est la même force mécanique qui a permis à Fillon de remporter Saint Barth avec le soutien du Président Magras. Pour autant, Seuls François Fillon et Alain JUPPÉ se qualifient pour le second tour.

2nd TOUR – On peut se risquer à annoncer que la “consigne de vote” de Nicolas Sarkozy pour le second tour a été localement bien appliquée puis-qu’avec 75,2% des voix, François Fillon sort largement en tête… les LR St. Martin ont fait le job ! Ajoutons à cela le vote des “anti-sarko” qui se souviennent certainement de ce qu’à subi le Premier Ministre Fillon et qui se seront sans doute retrouvés plus en ce dernier. Alain Juppé, malgré son passage saint-martinois et un comité de soutien local actif n’aura su mobiliser que 24,8% des électeurs. Nous noterons toutefois que le pro l des électeurs à Saint-Martin semble avoir quelque peu évolué entre les deux tours.
Quoiqu’il en soit, c’est bien François Fillon qui sort victorieux de ces premières primaires de la droite et du centre, et quelle victoire !!! 66,5% des quelques 4 386 120 de votants lui ont apporté leur soutien…
Il va maintenant s’agir pour la droite et le centre de se rassembler autour du candidat élu, assis grâce à ce concept des primaires sur une part du budget de campagne présidentielle, déduction faite des coûts engendrés par celle-ci. Pour conclure et comme entendu à proximité du bureau de vote, le mot d’autre sera ici comme ailleurs dicté par le fait “qu’il fait toujours meilleur à proximité du vainqueur”.

Igor REMBOTTE

 

duret-primaires

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.