Temps de lecture estimé : 3 minutes

Fidel Castro surnommé le “Lider Maximo” est décédé à l’âge 90 ans. Retour rapide sur le parcours et la vie du père de la révolution cubaine.

ndlrNé à Cuba en 1926, il fut un des principaux dirigeants de la Révolution cubaine.
Premier ministre de l’île de 1959 à 1976, puis Chef de l’Etat de Cuba et Chef du Gouvernement, il démissionne pour des raisons de santé en 2008 au profit de son frère Raul Castro qui lui succède.

La mort de Fidel Castro a suscité de nombreuses réactions dans le monde, aussi diverses que les versions de l’homme, de révolutionnaire à dictateur, de de figure historique à champion de la cause du peuple... “Jamais je ne prendrai ma retraite de la politique, le pouvoir est un esclavage et je suis son esclave ” A Cuba, ce sont neuf jours de deuil national qui sont respectés au rythme des différents hommages et l’arrêt de toute festivité y compris pour les touristes. Pendant ce temps, les cubains exilés en Floride notamment chantent et célébrent un monde libéré de Fidel Castro. I.R.
La mort de Fidel Castro a suscité de nombreuses réactions dans le monde, aussi diverses que les versions de l’homme, de révolutionnaire à dictateur, de de figure historique à champion de la cause du peuple… “Jamais je ne prendrai ma retraite de la politique, le pouvoir est un esclavage et je suis son esclave ”
A Cuba, ce sont neuf jours de deuil national qui sont respectés au rythme des différents hommages et l’arrêt de toute festivité y compris pour les touristes. Pendant ce temps, les cubains exilés en Floride notamment chantent et célébrent un monde libéré de Fidel Castro.
I.R.

Issu d’une famille bourgeoise, il fait ses études dans des école catholiques, dont les Jésuites, puis entre à l’université de La Havane en 1945 d’où il sort avec un diplôme de docteur en droit et en sciences sociales. C’est à cette époque que naît sa conscience politique : il adhère au Parti du Peuple Cubain en 1947 et participe alors à diverses actions de luttes armées qui se solderont toutes par des échecs, le conduisant directement en prison. Condamné à 15 ans de réclusion, il est amnistié en 1955 et s’exile au Mexique avec son frère.

La rencontre avec Ernesto « Che » Guevara est décisive, c’est ensemble qu’ils rentrent clandestinement à Cuba en 1956 avec d’autres exilés et créent un mouvement révolutionnaire. Castro apparaît alors comme un héros de la démocratie.
Avec ses compagnons, il passe à l’action et bien qu’en infériorité numérique, il remporte de nombreuses victoires contre l’armée de Batista. En 1961, Fidel Castro déclare la nature “socialiste” de la révolution cubaine. Le débarquement de la Baie des Cochons organisé par la CIA est un échec, deux navires de la marine américaine sont coulés par l’aviation cubaine et le Président Kennedy retire au dernier moment son soutien à l’opération. Castro est présent à la bataille et sa popularité auprès des Cubains ne fait qu’augmenter. A la fin de cette même année, il se définit comme un “marxiste-léniniste” et annonce que Cuba adopte le communisme.

Après son retrait de la tête de l’État cubain, il vit reclus dans un palais-bunker à une dizaine de kilomètres de la Havane mais sa santé se dégrade, il ne fait plus de voyages à l’étranger et ses apparitions en public se raréfient.
Le 26 novembre 2016 dernier, Raùl Castro annonce la mort à l’âge de 90 ans du “Commandant en Chef de la Révolution Cubaine” survenue la veille au soir. Selon ses dernières volontés, la dépouille de Fidel Castro est incinérée dès le lendemain. Neuf jours de deuil national ont été décrétés par les autorités.
Le souvenir du “Lider Maximo de la Revolucion Cubana” avec son éternel treillis et son cigare planté au coin de sa barbe touffue, restera à jamais gravé dans les mémoires.

Jean-Michel CAROLLO

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.