Temps de lecture estimé : 2 minutes

Quatre copains âgés de 18 à 31 ans se sont retrouvés mercredi devant le tribunal correctionnel pour une comparution immédiate, après avoir « dealé » du cannabis et de la cocaïne dans les rues de Grand-Case.

En septembre 2016, à Grand-Case, les gendarmes repèrent un trafic suspect du côté du « Block », rue des Écoles, mais également rue des Palourdes. Ils mettent en place une surveillance, constatent une trentaine de transactions, identifient quatre individus, qu’ils interpellent lundi dernier.

Les prévenus étaient prudents et dissimulaient leur marchandise dans la rue. Lundi, une trentaine de grammes d’herbe et une dizaine de grammes de cocaïne emballés dans de petits sachets prêts à la vente ont été retrouvés – notamment grâce au chien détecteur de drogues – en divers endroits : sous le toit d’une boulangerie, contre un petit muret, dans un lambi posé par terre, dans un tube de M & M’s, derrière un barbecue… Mais aussi 13 grammes de cocaïne et 29 grammes de cannabis dans la voiture de l’un d’eux.

Une vingtaine de consommateurs ont été identifiés grâce à la vidéosurveillance et dix d’entre eux, entendus à la gendarmerie, ont confirmé l’existence de ce trafic.
Trois des prévenus habitent chez leurs parents, aucun ne travaille de manière régulière, et tous ont demandé à être jugés ultérieurement afin de préparer leur défense.

Bien que le procureur ait requis un mandat de dépôt et donc de la prison provisoire, le tribunal a décidé qu’ils seraient placés sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur jugement, qui aura lieu à Saint-Martin le 30 mars 2017.

Ils seront obligés de pointer chaque semaine à la gendarmerie, dès la semaine prochaine. Il leur est interdit d’entrer en contact les uns avec les autres. Les trois résidents de Grand-Case ont interdiction de stationner dans la rue et celui qui réside à Sandy Ground de se rendre à Grand-Case. Il leur est par ailleurs interdit de se rendre en partie hollandaise, sauf pour l’un d’entre eux, qui y est employé.

B.D.

NDLR : Aucun doute que ce verdict sera scrupuleusement respecté…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.