Temps de lecture estimé : 2 minutes

Fonds européens : Appelons les projets, mais pas trop fort… Ils pourraient entendre !

J’ai bien aimé voir en vos colonnes apparaître l’appel à projets de la préfecture relatif au FEDER…

il m’a fait sourire doucement tant il met en exergue cette profonde disynchronicité existant entre le temps de l’entrepreneur et le temps de “l’Administration”. Porteur de projet, le énième dans une carrière arrivée à mi-parcours, j’avais décidé pour celui-ci de ne pas me priver des aides diverses et variées qui pleuvent et affluent de toutes parts si l’on en croit les effets de manchette : entre le FEDER, le FSE, le FEAMP, le FEADER, ce que propose l’AFD, la BPI, les ministères, les concours de ceci ou cela…

Un an et demi… c’est le temps pris sciemment pour explorer les méandres de ces dossiers, pour parvenir à identifier les fils, comprendre que les fonds glissent d’un acronyme à l’autre avec un effet de dilution qui force le respect organisationnel…

En mai dernier, le dossier FEDER est prêt, sous réserve de sa validation, il conditionne fortement le primo-investissement nécessaire à la naissance de la structure. En juillet, le comité d’agrément de la plateforme d’initiative local donne son quitus… Le dépôt du dossier FEDER est imminent et c’est une sacré bonne nouvelle ! Oui mais… l’appel à projets est dans les tuyaux et même si rien n’interdit le dépôt de dossier au fil de l’eau, la courtoisie administrative subtilement susurrée m’impose d’en attendre la naissance. Au bilan ? 5 mois d’attente et pas forcément de ces attentes que l’on apprécie, l’attente en situation de précarité, la nécessité d’accrocher un job relais, de continuer à nourrir le projet en marge pour finalement s’offrir les plaisirs du pôle emploi.

Un primo-investissement retardé, un élan bridé voire brimé… bref, une sensation que ce système d’appel à projets ne rend service à personne sauf à l’administration et surtout pas à l’entrepreneur qui lui aimerait trouver l’espace pour lancer un appel à soutien sur une période autrement plus brève et plus efficiente !

L’entrepreneur amusé

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.