Temps de lecture estimé : 2 minutes

En attendant la VIème République…

Ah ! La politique… Quelle tendresse, quelle passion ! Pas étonnant que les taux d’abstention percent les plafonds et que la population divorce de ses élus, lorsque l’on apprend aujourd’hui que le vainqueur des primaires de la Droite et du Centre a reconstitué son équipe et que celle-ci, placée sous le signe du “rassemblement” prôné par le parti, exclut son premier soutien exprimé pourtant avant le second tour des primaires.

En effet, la nouvelle équipe du premier parti de France, celle qui aura à charge de porter Fillon à la présidence et de garantir une majorité au Parlement est composée de tous les courants LR à l’exception des sarkozystes !

Valeurs, historique, désaccords, divergences, fond, forme, projet…. une pécadille dans la balance du choix du soutien et de l’engagement. Et cela ne concerne malheureusement pas que les grands de ce monde. Ici aussi, on assiste à une fuite des bonnes volontés et forces prêtes a s’engager vers le candidat dont la victoire est annoncée ; même si quelques voix s’élèvent pour dire qu’elle ne sera pas aussi évidente, que la marche vers le trône est semée d’embûches et que l’électeur n’est pas aveugle.

Pour autant, et pas seulement parce qu’il fait toujours meilleur dans le camp du vainqueur mais aussi par défaut, des soutiens surprenants se révèlent ou se réveillent de toutes parts et au mépris parfois de piliers réputés solides…

Mais il y aura l’après, comme toujours et la valse des déçus, de ceux qui y auront encore cru…

Igor Rembotte

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.