Temps de lecture estimé : 2 minutes

Évènement désormais incontournable, le vernissage de l’exposition annuelle organisé par Patrick Lapierre dans son showroom de Hope Estate « Lapierre’s Marble » a drainé Mardi soir tous les amateurs d’art de l’île.

Ambiance « Fashion et Champagne ». De nombreux artistes Saint-Martinois ont répondu à cette invitation et présenté leurs œuvres toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Le visiteur est accueilli par un cheval grandeur nature recouvert de tags symboliques sur fond jaune, un immense palmier de métal trône dans le hall entouré d’objets insolites tels qu’un crâne humain illuminé de l’intérieur ou encore une véritable Harley-Davidson suspendue au mur semblant vouloir crever le plafond.

Mais le spectacle ne serait pas complet sans des œuvres plus classiques, toiles, sculptures et étonnantes photographies attirent l’œil des connaisseurs comme des néophytes.

Parmi les artistes présents, certains nous sont déjà familiers tels que  Sheddie Richardon, François Lamort, Iamok, Mickaël Doudeau, Douglas Hazelton, Mattias et Cati. Toutefois les regards ont été plus particulièrement tournés vers les deux nouveautés de cette exposition : Cindy Choisy avec ses « Cellule’Oz » (sur laquelle nous reviendrons dans une prochaine édition) et David Gumbs, résolument ancré dans le XXIe siècle et qui nous propose de vivre une expérience d’art éphémère issue de ses productions entièrement informatisées : projections sur écran et même sur la façade du bâtiment en ont étonné plus d’un et chacun a pu tenter de réaliser sa propre œuvre aussitôt disparue pour laisser place à la suivante sortie tout droit d’une sorte de kaléidoscope du futur que ne renieraient pas les survivants de l’ère psychédélique.

L’art à la portée de tous, l’exposition est permanente et gratuite tous les jours de 9h à 17h au Showroom Lapierre’s Marble / Hope Estate.

Nul besoin d’être un spécialiste pour y aller, rien que pour le plaisir des yeux et peut-être plus, car toutes les œuvres présentées sont à vendre.

Jean-Michel CAROLLO

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.