Temps de lecture estimé : 1 minute

Depuis le 18 mai 2016, lors de la fête du drapeau haïtien, on entend parler d’un groupe de troubadours local à Saint Martin, dénommé « Troubadour de St James ».  

Un ex-électronicien de St James reconverti dans la chanson, Jean Baptiste Anoual dit Anem, est le chef d’orchestre de cette nouvelle formation musicale.

C’est une vieille tradition haïtienne et caribéenne de voir évoluer sur les scènes publiques des passionnés de musique utilisant des instruments traditionnels fabriqués localement. De nos jours, certains instruments typiques tendent à disparaître pour laisser place à l’électronique, mais cela n’empêche pas cette ambiance joyeuse et festive animée par une bande de potes.

C’est le cas des troubadours de St James, surnommé “troubadours sexy” par les fans, qui sillonnent en ce moment les restos et les boites de l’île en y apportant une fraîcheur d’antan.

Après leur passage en direct sur la scène musicale de « Télé Zéklè », ils sont sollicités de toutes parts pendant cette période de fêtes. Leur  répertoire va des chansons traditionnelles jusqu’aux rythmes modernes du Compas qu’ils transforment en rituel local. Pour tout contact : Anem au 0690 17 50 33.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.