Temps de lecture estimé : 1 minute

La Barbade a “temporairement banni” l’importation de volaille et d’oeufs ainsi que de tout produit frais volailler ou surgelé en provenance du Royaume Uni et de l’Union européenne.

Cette mesure “à effet immédiat” est une conséquence de “la confirmation d’une épidémie de grippe aviaire” en Angleterre”, selon le Ministre de l’agriculture barbadien.

Même si l’on a plus souvent tendance à se plaindre des restrictions, on ne peut toutefois s’empêcher de s’interroger quant aux risques que nous courons lorsque des territoires si proches mettent en oeuvre un principe de sécurité, en particulier alimentaire.

Les records d’obésité ajoutés à d’importants taux de maladies voire de mortalité “non naturelle” qui sévissent à Saint-Martin et dans les Antilles en général laissent peu de doutes vis-à-vis de la malnutrition dans ces territoires. Souvent, dans ce cadre, l’origine européenne se veut rassurante ou peut-être, juste intouchable…

Commenter avec Facebook

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.