Temps de lecture estimé : 1 minute

Victime du vol de son scooter, ce jeune homme a eu la chance que les gendarmes retrouvent le voleur et lui restituent son deux-roues.

Le 14 octobre 2016, les gendarmes vérifient un scooter dans un garage et constatent que l’engin a été déclaré volé. Ils rencontrent le nouveau « propriétaire », qui leur explique qu’il l’a acheté 500 dollars à un habitant de Quartier d’Orléans.

Le voleur n’était pas à l’audience, mais il a été jugé et condamné à trois mois de prison avec sursis.

Le volé s’est constitué partie civile et a demandé 433 euros de dommages et intérêts, soit ce qu’il a dépensé pour remettre son scooter en état, factures à l’appui.

« Si vous n’arrivez pas à vous faire payer, vous pouvez vous adresser au service d’aide aux victimes d’infractions pénales, » lui a conseillé le juge. Ce service d’État indemnise les victimes grâce au fonds de garantie.

BD

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.