Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ce matin a lieu la traditionnelle cérémonie des voeux de la Présidente du Conseil territorial de Saint-Martin, généralement l’occasion du bilan de l’année passée et des perspectives pour l’année qui s’ouvre, sauf que cette année, celle-ci aura sans doute une saveur différente puisque la majorité en place est sortante. A l’heure du bouclage, vous comprendrez que nous n’avons pas la pleine mesure du contenu de ces vœux…

Bilan, il devrait y avoir… et la Présidente pourra s’appuyer sur sa récente réussite autour du transfert des charges pour annoncer enfin sa candidature aux prochaines élections territoriales, un secret longuement et précieusement gardé… pour la forme.

Si cette officialisation mettra fin à un suspense artificiel tant l’on connaît la difficulté humaine à quitter le pouvoir surtout lorsque l’on est convaincu d’avoir un bilan honorable, elle aura surtout le mérite de permettre aux autres élus RRR d’enfin se positionner. Entre ceux qui se voyaient bien prendre la relève du leadership, ceux que la présidente Hanson elle-même ne souhaite pas conserver et ceux qui cherchaient un giron plus prometteur, les conseillers territoriaux de la majorité n’auront plus la latitude de se reposer sur un “j’attends la décision de la présidente” opportun.

Le deuxième effet induit par cette annonce nous sera proposé dès la prochaine réunion du CT du 19 janvier prochain où le leader de l’opposition / candidat favori devra composer avec cette nouvelle concurrente déclarée. Oui… mais, en est-ce réellement une ? Dans la mesure où la majorité en place n’a pas été choisie par Aline Hanson (mais par Alain Richardson) et puisque nul ne peut nier que Daniel Gibbs et Aline Hanson partagent un socle partisan commun (RPR) et quelques services discrètement rendus durant cette mandature, la question est légitime…

I.R.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.