Temps de lecture estimé : 1 minute

Jugée le 24 novembre 2016 pour avoir outragé trois policiers de la PAF et proféré des injures à caractère racial, Nadika Stephen a été condamnée hier à 1 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel.

Elle devra également verser 500 euros à chaque fonctionnaire en dommages et intérêts, plus 1 500 euros pour leurs frais d’avocat. Elle a dix jours pour faire appel de ce jugement.

Seuls les faits d’outrage ont été retenus, les faits d’injure à caractère racial n’étant pas prévus par la loi.

On se souvient que l’affaire trouve ses sources dans le fait que Nadia Stephen avait insulté les policiers alors que son fils se trouvait en garde-à-vue, après avoir refusé de montrer sa carte d’identité lors d’un contrôle de bus à Bellevue, le 16 juin 2015.

Elle était défendue par 5 avocats du barreau guadeloupéen et soutenue par une quarantaine de membres du Saint Martin Grassroots People Movement.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.