Temps de lecture estimé : 3 minutes

Malgré une légère baisse par rapport à l’année précédente, le secteur maritime a enregistré un taux d’activité “yachting” tout-à-fait satisfaisant en 2016 et ce n’est pas fini puisque les marinas sont pratiquement toutes pleines pour cette saison.

Si les taux de fréquentation sont bons et s’annoncent encore meilleurs, les retombées économiques sont aussi disparates que les conditions de mouillage entre les deux parties de l’île. En effet, sur la partie française, une redevance de mouillage est appliquée théoriquement depuis le 1er janvier 2009, uniquement dans la baie de Marigot, pour le moment. Elle consiste en une somme forfaitaire, allant de 20 à 150 euros selon la longueur du bateau, collectée pour toute la durée du séjour dans la baie. A ce forfait s’ajoute une redevance journalière calculée comme suit : • Voiliers non résidents – De 0 à 3 jours : 0,25€ par mètre de longueur et par jour. Au-delà de 3 jours : 0,35€ par mètre de longueur et par jour • Voiliers résidents à Saint-Martin (sur présentation de justificatif) – 0,13€ par mètre de longueur et par jour. En partie hollandaise, une taxe par semaine ou portion de semaine, allant de 20 à 290$, est appliquée pour tous les bateaux, même pour une seule journée, sauf pour les bateaux de pêche et les bateaux enregistrés localement. A cette taxe s’ajoutent le montant de la clearance comprise entre 2 et 9$ ainsi qu’une autre redevance de pont comprise entre 5 et 20 $. Il n’est pas étonnant dans ces conditions que les plaisanciers préfèrent mouiller côté français… IR
C’est particulièrement vérifié pour tout le lagon de Saint-Martin / St. Maarten où les yachts amarrés se bousculent littéralement de Simpson Bay à la Marina Royale en passant par Port de Plaisance.

Une belle tendance en ce début d’année

Au mois de Décembre, une météo peu clémente avait contraint certains bateaux à aller trouver refuge dans des îles plus éloignées comme St Thomas ou La République Dominicaine. A Saint-Barth, par exemple, on avait rarement vu aussi peu de navires de luxe au mouillage pour la période des fêtes.

Le ciel redevenu plus serein, les capitaines ont à nouveau fait route vers chez nous et il est fort probable que 2017 battent des records de fréquentation si la tendance se poursuit ainsi dans les prochaines semaines.

Une fréquentation en hausse malgré la saison cyclonique 

Bien sûr chaque année, de nouvelles destinations s’ouvrent, les projets d’installations maritimes sont nombreux dans les Caraïbes, et si la région reste toujours une des préférées pendant les mois d’hiver, les yachts ont maintenant tendance à venir plus longtemps pendant l’été.

Cette nouvelle tendance est plutôt encourageante pour l’économie locale et tout indique que cela devrait s’accentuer dans les années à venir selon Brian Deher, le président de l’Association des Syndicats Maritimes de St. Maarten (SMMTA).

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.