Temps de lecture estimé : 5 minutes

C’est en fin de soirée Lundi 16 janvier 2017 que nous avons enfin pu rencontrer David Redor de retour de son périple “marathonesque”.

Beaucoup d’entre nous ont suivi son aventure avec passion. Alors, est-il besoin de rappeler que David était parti l’année dernière pour effectuer 52 marathons aux USA en moins d’un an ?

Pari réussi, mais il a fait plus fort encore en décidant que ce challenge n’était pas suffisant et qu’il pourrait doubler la mise. Pure folie, pourtant il ira jusqu’au bout et il fait désormais partie du cercle très fermé du “Legends 100 Club”, les américains l’ont surnommé “Forest Gump”, “Crazy Dave” ou encore “The Machine”.

Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, voici en quelques mots le résumé de son exploit : David Redor est un coureur amateur avec 66 marathons à son actif entre 1997 et 2015. Il sait que beaucoup d’individus dans son genre en courent parfois 12 par an mais il veut faire mieux et fomente un premier projet qui ne verra pas le jour : courir 52 marathons en 52 semaines dans 52 pays différents. Cela s’avère trop compliqué à préparer et il se rabat alors sur une idée plus simple : 52 marathons en 52 semaines dans les 50 états américains.

Puis tout s’accélère, présenté par un ami commun, David rencontre Florent Letuvée notre confrère de SXM Info qui, conquis par le défi et la détermination du sportif, devient immédiatement son sponsor média en s’engageant à réaliser son blog et publier les récits que David dit pouvoir faire après chaque marathon. Florent contacte dans la foulée son ami et partenaire le Docteur Pierre Mantello de la société Osato qui commercialise le complément alimentaire Immun’Âge et lui présente le projet fou de david. C’est ainsi qu’en plus du support financier de la société OSATO, David utilisera ce produit 100% naturel afin d’éviter les coups de fatigue durant sa course folle et prouvera ainsi son efficacité à ceux qui en doutent encore. OSATO sera son principal sponsor sur toute l’année 2016 si bien que durant son challenge, Soufiane, un proche collaborateur de Pierre Mantello s’occupera aussi en partie de la réservation des billets d’avion, chambres d’hôtels, soulageant ainsi parfois le coureur. De plus, l’ensemble des récits écrits en français par David durant son challenge ont été traduit par une collaboratrice proche également de la société OSATO, ce qui a permis à David de communiquer au plus près des Américains sur son blog mais aussi à travers le site SXMINFO qui a relayé plus de 115 articles sur l’année 2016.

Immun’Âge n’est pas un produit dopant mais simplement un stimulant qui permet une récupération très rapide après des efforts intenses. Et des efforts, David Redor en a fourni pendant toute cette année, son récit est truffé d’anecdotes comme ce jour où ayant perdu ses bagages, il a dû courir avec ses chaussures de ville.

Il nous a parlé longuement des merveilleux paysages qu’il a découvert, des Montagnes Rocheuses au désert du Nevada, de cette course à San-Antonio où il rattrape tous les concurrents un à un pour finir en tête alors qu’il n’y croyait plus ou encore de ces 4 marathons sur 4 jours consécutifs à Seattle qu’il qualifie lui-même de courses de l’horreur.
Le plus extraordinaire, c’est que David Redor se sentant pousser des ailes à décidé en cours de challenge de pousser le bouchon un peu (beaucoup..) plus loin et à purement et simplement décider de courir non plus 52 marathons mais 100 sur toute l’année ! La prise de décision au dernier trimestre laissait peu de répit au coureur et cela à même amené David a courir 14 marathons en 13 jours consécutifs !

C’est pour cela aussi du haut de son humble caractère, David dit simplement qu’il a fait le « job » et il ne garde que le meilleur de son aventure montrant avec une certaine fierté ses 100 médailles dont certaines sont de véritables œuvres d’art. Il nous parle avec passion de son parrain Boris Diaw, Capitaine de l’équipe de France de Basket et joueur des Utah Jazz, venu l’encourager lors de son passage à New-York, tout comme est venu le soutenir l’équipe de OSATO lors du Marathon de Washington DC où Florent Letuvée, aussi collaborateur proche de la société OSATO a relevé le défi de courir le semi-marathon de Washington DC sans aucun entrainement. Un de ces autres sponsors, Thierry Pomies, de la société LinkWork Ventures quant à lui l’a accompagné sur le semi-marathon des Hamptons dans l’état de New-York.

Pendant son périple de 4.219 Kms, David a usé 7 paires de chaussures de sport et il a perdu seulement 12 kilos, le marathon n’est donc pas la meilleure façon de perdre du poids visiblement…

Il est radieux et satisfait tout en restant modeste, surpris lui-même d’un tel engouement à son égard. Attention ! David Redor ne veut pas en rester là et dans sa tête un nouveau défi est déjà est en train de germer : faire le marathon de l’Everest : 42 195 Kms à plus de 8.000 mètres d’altitude, c’est LE marathon de l’extrême qui nécessitera une préparation longue et intense, mais à cœur vaillant rien d’impossible. Allez David !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.