Ceux qui ont récemment été se ravitailler dans les stations service Delta Petroleum auront pu répondre à quelques questions qui, même là, rappellent que les élections occupent tous les espaces, même les plus inattendus.

Ainsi, les usagers de DP se voyaient demander leur classe d’âge, profession, intention de vote après que leur inscription sur les listes électorales ait été confirmée.

Renseignements pris devant le caractère officiel des supports utilisés, cette consultation, confiée à des intérimaires, est portée par la jeune association St Martin Smart Stats créée en septembre 2016 afin de “contribuer à l’analyse statistique de l’opinion publique, de l’activité économique, administrative et associative à st martin, par le biais d’enquêtes d’opinion et d’études statistiques”. Renseignements poussés un peu plus loin, on retrouve à la tête de cette association le Directeur général adjoint desdites stations.

On savait DP très impliqué dans la vie locale au travers notamment de nombreux sponsorings et partenariats avec les associations en particulier : Tournesol, FCBT, Fruits de Mer, Mardis de Grand Case, Billfish tournament, et même avec la police à Sint Maarten… et l’on ne peut que se féliciter lorsque les acteurs économiques passent les barrières strictes des bénéfices pour participer au développement des autres pans de la société. Mais là, à la lumière du sujet qui résonnait dans les stations DP ce week-end, on est en droit de se demander pour qui carbure DP…

I.R.


Depuis la loi du 25 avril 2016 qui a apporté une définition légale du sondage d’opinion ou sondage politique, un sondage est, « quelle que soit sa dénomination, une enquête statistique visant à donner une indication quantitative, à une date déterminée, des opinions, souhaits, attitudes ou comportements d’une population par l’interrogation d’un échantillon ».


Nul ne peut réaliser des sondages, tels que définis à l’article 1er et destinés à être publiés ou diffusés, s’il ne s’est engagé, par une déclaration préalablement adressée à la commission des sondages, à appliquer les dispositions de la présente loi et les textes réglementaires applicables.

Nul ne peut publier ou diffuser les résultats d’un sondage, tel que défini à l’article 1er, s’il a été réalisé sans que la déclaration prévue à l’alinéa qui précède n’ait été préalablement souscrite.


La loi n°77-708 du 19 juillet 1977 modifiée relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d’opinion ne s’applique qu’aux sondages électoraux qui remplissent deux critères :

  • le sondage doit présenter un lien direct ou indirect avec un scrutin, à savoir un référendum, une élection présidentielle ou l’une des élections réglementées par le code électoral ainsi qu’avec l’élection des représentants au Parlement européen
  • les résultats du sondage doivent être soit publiés dans un support de presse écrite (y compris Internet), soit diffusés dans un organe de presse audiovisuelle.

A contrario, ne sont pas soumis à la loi les sondages confidentiels ou les sondages publics qui ne portent pas sur le processus électoral, tels que les enquêtes portant sur les réformes en cours ou envisagées ou les études marketing (comportements d’achats, opinion sur tel ou tel produit…).

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here