Le Conservatoire du Littoral mène actuellement un projet participatif avec des élèves de Quartier d’Orléans sur le site du Galion. Ce projet se réalise en partenariat avec la Réserve Naturelle et le Service de l’Education Nationale et grâce au concours de la Préfecture.

Mme Julie Walker (Conservatoire du Littoral / Antenne de Saint Martin et Saint Barthélémy)  et Mr Jean-Luc Elice (Conseiller pédagogique Mission Sciences Education à l’Environnement et au Développement Durable) nous ont donné quelques précisions sur les différents étapes de la remise à niveau de la Baie de l’Embouchure, plus communément appelé “Le Galion” : la démolition totale de la structure de l’ancien hôtel et du restaurant de plage, le nettoyage du site pollué par plusieurs tonnes d’amiante et le réaménagement complet du site, avec notamment l’implantation d’un parking plus respectueux de l’environnement et toutes les opérations annexes totalisent un coût global de 600.000 euros.

La population a bien sûr été concertée et l’actuelle campagne de sensibilisation implique les élèves des écoles de Quartier d’Orléans (Collège de Q.O. et école Saint Maximin) afin que leur participation leur fasse prendre conscience de l’impact direct avant et après les travaux, sur la faune et la flore de la zone.

Pour le moment, 2 classes sont concernées, le CM1 de Mme Sabas et la 5ème de Mr Tonassem. Après un an de préparation théorique, on a pu enfin passer à la pratique sur le terrain avec des ateliers qui durent toute une semaine. Le premier s’est déroulé en Décembre et le second a eu lieu la semaine dernière.

Des outils technologiques dernier cri ont été mis à la disposition des enfants afin qu’ils puissent exprimer pleinement leur ressenti à propos de l’aménagement du site : un drone, par exemple, a pris des photos aériennes pour leur faire découvrir le Galion sous un autre angle mais c’est aussi l’occasion de leur apprendre à se servir de moyens plus traditionnels tels que la boussole ou les cartes.

Les écoliers se montrent passionnés par les découvertes quotidiennes et utilisent les informations récoltées pour établir des fiches d’identification spécifiques, pour faire des dessins et des croquis ou même pour prendre des photos dans le but de répertorier toutes les espèces visibles et de présenter une exposition de leurs travaux à la fin de l’année scolaire.

Les principaux objectifs de cette opération sont la restauration de l’habitat naturel, l’amélioration des conditions de fréquentation du site ainsi que sa sécurisation. Les élèves impliqués ont d’ailleurs participé à la plantation de diverses espèces végétales qui tendaient à disparaître et ont appris à mieux appréhender les problèmes d’environnement et à respecter ce dernier en tant qu’utilisateurs.

Pour ce qui concerne le projet lui-même, on sait maintenant qu’après la démolition complète des structures existantes (à l’exception du poste de secours), plus aucune construction ne sera implantée sur la plage, l’emplacement du futur restaurant est prévu légèrement en retrait (au niveau de l’entrée de l’ancien hôtel, après le pont). Quant à l’implantation du parking, une étude est actuellement menée afin qu’il ne présente aucun danger pour la faune et la flore tout en restant fonctionnel pour les visiteurs.

Le respect de l’environnement reste le principal objectif du Conservatoire du Littoral qui espère être suivi en ce sens par toute la population locale et la jeune génération est désormais en charge de la transmission de cette responsabilité.

JMC

Commenter avec Facebook
- Publicité -

Réagir à l'article

Please enter your comment!
Please enter your name here