Temps de lecture estimé : 3 minutes

Mercredi dernier un bilan sur les chiffres de la délinquance à Saint-Martin au cours de l’année 2016 était dressé par la Préfète Anne Laubies, le Procureur Samuel Finielz et le Commandant de gendarmerie Sébastien Manzoni.

En baisse de 16%, on a compté 2.970 faits de délinquance générale en 2016 contre 3.400 en 2015 et cela est dû principalement à la forte mobilisation de la Gendarmerie Nationale sur le territoire de Saint-Martin, avec une dotation de 18 gendarmes et 4 patrouilles supplémentaires ainsi que la création d’une section de recherche qui a permis de mieux traiter les affaires criminelles (fait unique en France pour une seule Compagnie).

PLAN Sécurité Outre-mer

Le Plan Sécurité Outre-mer s’est axé principalement sur la lutte contre la délinquance mais aussi sur la mise en application des punitions encourues. Si l’on constate une vraie baisse des vols à main armée avec arme à feu (-55%), les atteintes aux biens tels que les cambriolages sont également en baisse (-22%) ainsi que les agressions aux personnes (-20%) et la nécessité de continuer dans ce sens paraît évidente.

Délinquance routière

La délinquance routière est un sujet préoccupant qui a tendance à rester stable à Saint-Martin alors que cela augmente à Saint Barth où les taux d’alcoolémie sont souvent “hors normes”. Le non-respect des règles élémentaires de sécurité est principalement en cause et l’année 2017 va voir les contrôles répressifs se multiplier avec la confiscation systématique des véhicules ainsi qu’une application ferme des sanctions pour obtenir un réel changement des comportements à risque sur les routes.

Délinquance comparable à l’année 2003

Plus généralement, après une augmentation phénoménale de la délinquance entre 2006 et 2013, le niveau atteint cette année est similaire à celui de l’année 2003, mais de gros efforts restent à faire avec la mise en place de moyens techniques indispensables, tels que l’utilisation d’un curvomètre qui devrait arriver sur l’île dans le courant de l’année (appareil qui sert à mesurer la puissance réelle des 2 roues NDLR).

Grâce à un bon travail d’investigations et à un système judiciaire comparable à celui de la métropole, 6 affaires d’homicides sur 9 ont été résolues en 2à16 ainsi que 30% des affaires de cambriolages.

La prévention de la délinquance se fait en étroite collaboration avec les services de la Collectivité de Saint-Martin ainsi que les forces de l’ordre de Sint-Maarten. Cette année sera particulièrement axée sur les fraudes en tout genre comme les fausses domiciliations et des actions seront également menées pour endiguer les trafics de migrants grâce à la création récente du Comité Territorial Anti Fraude (COTAF).

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.