Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le Président du MJP (Mouvement pour la Justice et la Prospérité) a déclaré Jeudi dernier qu’il était actuellement en train de constituer une liste en vue des prochaines élections territoriales.

Il nous a dressé les grandes lignes du programme de cette équipe qui se veut jeune, dynamique et bien déterminée à redresser la situation sociale et économique de Saint-Martin.

Avant d’entrer dans les détails M. Mussington, enseignant de profession, s’est dit tout à fait solidaire du mouvement de grève du collège de Soualiga, puis il a expliqué quelles étaient les valeurs et les principes du Parti MJP : justice sociale, solidarité, citoyenneté, travail, éducation et formation, identité culturelle, autonomie politique, bonne gouvernance, coopération nord/sud, démocratie, entreprenariat.

Le modèle de développement durable proposé par Louis Mussington s’appuie sur trois piliers essentiels : la croissance économique avec la création de richesses, la protection de l’environnement, la justice et l’équité sociale en situation d’urgence selon lui. Plusieurs constats ont été faits : la misère sociale, le taux de chômage record entraînant délinquance et insécurité, un taux d’échec scolaire en augmentation, une économie moribonde, une baisse de la fréquentation touristique, la diminution du parc hôtelier, la non application de certains articles de la loi organique comme la réorganisation des services de l’Etat et enfin une autonomie de Saint-Martin non reconnue et non assumée. D’ailleurs, à ce propos, le candidat regrette le manque de courage des actuels dirigeants face à l’Etat notamment.

Les propositions pour régler ces problèmes sont nombreuses et le MJP prône le changement pour que tous les citoyens obtiennent de meilleures conditions de vie. La politique à mettre en œuvre passe, selon le MJP, par une relance de l’économie avec la construction d’un quai pour les bateaux de croisières de moyenne taille afin de toucher une clientèle haut de gamme ; le développement des infrastructures portuaires et un partenariat avec l’aéroport de Juliana sont également au programme pour dynamiser le secteur touristique et créer des emplois. Un développement de l’économie solidaire devrait encourager le tissu associatif mais une des grandes priorités demeure l’éducation et la formation avec le souhait de voir s’installer une université à Saint-Martin et la création de postes d’enseignants locaux.

Le Président du parti n’a pas oublié de parler de l’insécurité en soulignant le manque de structures d’accueil pour la jeunesse marginalisée et le besoin urgent d’œuvrer pour la réinsertion sociale sans passer par la case prison. Constructions de nouvelles routes et amélioration du réseau d’assainissement sont également au programme.

Et pour mettre en oeuvre ce programme, Louis Mussington a choisi comme colistiers : Marthe Ogoundele-Tessi, Kelly Brooks, Jocelyn Curiel, Micheline Barrot, Maryse Lafleur, Geneviève Glascow, Bernadette Davis, Marie-Thérèse Richardson, Francine Brodin, Mariline Haddoks, Bernadette Nestor-Hubert, Clarisse Félix, Claudette Davis, Frantz Gumbs, Pierre Aliotti, Ali Laggoune, Martin Wilson, Raymond Helligar, Daniel Gumbs, Agenor Moïse, Romuald Samer, Dany Dormoy, Arnell Daniel, Francisque Jabouley, Leonard Mussington, Mario Tayele.

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.