Temps de lecture estimé : 5 minutes

Vous connaissez forcément Maggy Gumbs et qui plus est si votre fibre entreprenariale a localement eu l’opportunité de vibrer. 

Maggy Gumbs est la directrice générale “historique” de la CCI Saint-Martin. L’occasion de ces 25 années dédiées à l’interface économique du territoire valait bien que le Saint-Martin’s Week se penche sur cette trajectoire atypique, comme le sont beaucoup de celles construites à Saint-Martin.

Une indépendance progressive

Quelques réalisations de la Chambre : – La CCI Saint-Martin est membre fondatrice de l’ACCIOM, association des CCI d’outremer qui porte au plus haut les spécificités de celles-ci – La structuration de la filière pêche au travers du Plan de Développement dédié et des fonds FEAMP, du CAP poissonnerie, de la naissance d’une association professionnelle en attendant la possibilité de créer le Comité local de Pêche. – La Structuration de la filière agricole avec la portance inconditionnelle de la CCI dans l’ouverture de l’abattoir, la création sur la base de fonds FEADER d’un poste de chargé de mission dédié à l’animation locale. – La mise en place de la première foire agricole de Saint-Martin Souali’fest sur la base de laquelle la labellisation des produits locaux sous la marque Souali a pu débuter. – Des liens forts avec Anguilla ou Sint Maarten, les CCI de Tarbes, de Clermont Ferrand, la chambre des métiers de Seine St Denis ou la CCI de Martinique – La mise en place de nombreuses formations diplômantes à destination des plus jeunes
Tout débute à Bellevue avec la mise en place de l’antenne saint-martinoise de la CCI de Basse-Terre en 1991. Il ne s’agit alors que d’une permanence assurée par Madame Gumbs recrutée par M. Jean-Jacques Fayel, en alternance à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. 9 années seront nécessaires pour que l’embryon de CCI dans les îles du Nord se structure et c’est en 2000 que la CCI Saint-Martin naît, toujours portée par la CCI de Basse-Terre, mais avec son propre conseil d’administration élu et présidé par M. Raymond Vialenc. L’équipe se renforce et la chambre se structure sous l’impulsion de son Président.

2008 est une année de crise. Suite à l’évolution statutaire, le cordon ombilical est rompu par la CCI de Basse-Terre ; s’en suit une période de flottement et de vide statutaire pour la CCI de Saint-Martin.

La Collectivité de Saint-Martin naissante reprend le flambeau et Maggy Gumbs organise les premières élections consulaires de la CCI Saint-Martin devenue outil indépendant. Stephen Tackling en devient le premier Président. La structuration est lourde et nécessite une forte mobilisation des personnels de la chambre tout comme de la Collectivité. Il faut en urgence obtenir la compétence de gestion du Centre de Formalités des Entreprises,  le décret verra enfin le jour en 2010. Au niveau de la Collectivité, la CCI Saint-Martin devient effectivement un EPIC de la COM.

Des compétences croissantes

La mise en place du répertoire des métiers par la suite fût un vrai combat pour parvenir à trouver le véhicule législatif adapté. “Nous avons utilisé une Loi construite pour la Nouvelle Calédonie pour y intégrer les besoins du territoire. Cette Loi a été largement défendue par Daniel Gibbs, notre Député, en 2014 et c’est comme cela que la gestion locale du répertoire des métiers a été rendue possible.”

A force de lobbying et de pugnacité, les liens qui persistaient avec la CCI des Îles de Guadeloupe sont peu à peu rompus au profit d’un plein exercice des compétences par la CCI Saint-Martin. La collecte locale de la taxe d’apprentissage fût par exemple l’objet d’un bras de fer lourd avec la Guadeloupe jusque là collecteur. “La TA est depuis l’année dernière collectée localement. Nous étions un peu attendus sur le sujet et certains doutaient de notre capacité à recouvrer cette taxe. Au bilan, non seulement le recouvrement a été très satisfaisant mais en plus nous avons largement augmenté la portée.”

En terme d’écueil, Maggy Gumbs concède que l’impossibilité de délivrer localement les précieux KBis reste un handicap pour les ressortissants de la CCI Saint-Martin mais malheureusement, cela échappe à la compétence de cette dernière puisque suspendu à l’existence d’un Tribunal de Première Instance saint-martinois.

Lobbying permanent

Beaucoup de choses restent à réaliser et nécessiteront encore un lobbying certain pour que la TA sur les grandes entreprises puisse être gérée localement par exemple.

Sur un autre plan, Maggy Gumbs porte le regard sur la problématique que rencontrent les artistes locaux qui sont incapables d’obtenir de la Maison des Artistes de Paris leur enregistrement au titre du fait que la Collectivité de Saint-Martin n’y est pas reconnue.

L’actualité de la Chambre passe aussi par quelques dossiers plus âpres :

  • le choix qui semble vouloir s’imposer aux salariés (4 sur 8) disposant d’un contrat porté par la collectivité : COM ou CCI ?
  • le remboursement de ces salaires assumés par la COM depuis la création de la chambre (1.4M€)
  • la volonté des élus que de voir les statuts de la chambre modifiés pour leur conférer une plus grande autonomie

Une vision Ancrée sur les acquis

Avec une vision du tissu économique qui puise sa source il y a 25 ans, Maggy Gumbs concède que le développement n’est plus celui qu’il a été. Si le solde du CFE reste positif, indiquant que plus d’entreprises se créent qu’elles ne ferment, le fait est que ces créations ne sont pas grandes pourvoyeuses d’emplois alors que les fermetures voient disparaître des postes. En la matière, la Directrice Générale rappelle avec un peu de frustration qu’il n’appartient pas à la CCI de penser la politique économique locale mais de l’appliquer dans le respect des cadres réglementaires.

En terme d’avenir, la directrice générale de la CCI Saint-Martin se montre philosophe :“Le rôle du manager est de structurer et fournir un outil fonctionnel, ce rôle est assumé et les objectifs atteints pour la plupart. Pour ce qui relève de mon avenir, la période n’est-elle pas pour ceux qui ne font pas de politique au Wait & See?”

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.