Temps de lecture estimé : 3 minutes

Nous avons été interpellés par un habitant de la Baie Nettlé se plaignant des derniers agissements de la résidence hôtelière le Flamboyant qui a récemment disposé des blocs de pierre de part et d’autre de la plage afin d’en empêcher l’accès par le littoral. Une plainte a été déposée en Gendarmerie et les services de l’Urbanisme de la Collectivité ont été contactés, les résidents sont donc bien décidés à ne pas se laisser faire par un empêcheur de marcher dans le sable. 

Afin d’en savoir davantage, nous nous sommes rendus sur les lieux et nous avons pu constater la véracité des faits en notant tout de même que le détournement des cailloux reste possible en les franchissant sans peine du côté Est de la plage et par un passage déjà aménagé à travers les arbres (sans doute par les riverains mécontents) du côté Ouest.

Conflit de voisinage 

La Loi française est très explicite à ce sujet, elle impose un libre accès à la mer et le long du rivage sur toutes les côtes du territoire, le Flamboyant est donc en tort mais nous avons tenu à rencontrer Mr Pascal Beyer, son directeur, afin qu’il nous donne quelques explications. “Les clients et propriétaires de la résidence sont excédés par les riverains voisins qui utilisent quotidiennement la plage du Flamboyant pour y faire déféquer leurs chiens, c’est pour cette raison que nous avons décidé d’en bloquer l’accès. J’ajoute à cela que durant les week-ends, nous sommes envahis par les enfants des résidences voisines qui utilisent les piscines réservées à notre clientèle”.

Après quelques altercations, la situation aurait pu s’améliorer. En effet, certains propriétaires de chiens conscients de la pollution engendrée, s’étaient munis de sacs plastique afin de ramasser les excréments de leurs animaux mais jusqu’au jour où Mr Beyer a constaté qu’une fois rempli, le petit sac était jeté négligemment dans le lagon à quelques centimètres du bord. Face à ce manque de respect, il a donc décidé d’employer les grands moyens. “Je vous précise que les habitants de la résidence voisine ont aussi bouché l’accès de l’autre côté de la plage et cela ne semble pas les gêner”  ajoute Pascal Beyer. “Il est tout à fait possible de pénétrer librement sur la plage du Flamboyant dont les portes restent ouvertes, je n’en dirais pas autant des résidences voisines. Il faudrait que les gens fassent preuve d’un peu de logique, ils semblent également oublier que les chiens même tenus en laisse sont interdits sur toutes les plages de Saint-Martin (arrêté territorial du 12 Mars 2104 NDLR)”.

Civisme relatif

Afin de vérifier ses dires, nous avons pu nous rendre compte qu’en effet un grillage prolongé par une haie impénétrable obstrue le passage du littoral à l’opposé de la résidence La Lagune et c’est pire encore un peu plus loin puisqu’une clôture métallique s’avance jusque sur l’eau et empêche toute intrusion dans la résidence Poséidon & Thalassa grâce à une porte solidement cadenassée (au niveau de l’impasse qui mène à l’arboretum).

Donnant donnant ?

Nous sommes alors bien obligés de nous rendre à l’évidence : il semblerait que tout le monde n’ait pas la même perception du droit au libre accès à la mer. En conclusion, le directeur du Flamboyant s’est engagé à ôter les blocs de pierres lorsque les habitants voisins consentiront à respecter les lieux. Un petit effort pas insurmontable et tout le monde pourra à nouveau vivre en paix et profiter de la plage…

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.