Temps de lecture estimé : 1 minute

Ce matin, mercredi 22 février, une nouvelle interpellation a eu lieu dans le cadre de l’enquête “Ostrich”.

B.B. est suspectée de traite humaine et d’avoir versé des pots de vin à au moins un officier d’immigration. Cette interpellation s’inscrit dans le cadre d’une longue enquête ouverte depuis avril 2016 sous le nom de code “Ostrich”.

L’enquête menée par l’unité de lutte contre la traite et le trafic des êtres humains de la police de Sint Maarten, KPSM.

Le 17 janvier 2017, deux employés des services d’immigration, K.LM.B et A.A.D. avaient été interpellés dans ce cadre. Avant cela, un autre employé des services d’immigration, J.M., avait été arrêté le 14 novembre 2016. Ils sont suspectés de trafic humain, corruption et abus de pouvoir. Ces trois employés sont encore en détention tandis que le conjoint de J.M., D.F., a été remis en liberté en attente de son procès.

L’enquête se poursuit.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.