Temps de lecture estimé : 2 minutes

Non, tout espoir n’est pas mort… En ces périodes électorales, sondages et analyses divers posent l’électeur entre défiance et désintérêt envers la et les politique(s). Mais là encore, Saint-Martin peut se targuer de faire exception au sein de la République comme tout un chacun peut s’en rendre compte en traversant la rue de Hollande. En effet, là où l’on a coutume de voir, plutôt d’un mauvais oeil, avouons-le, des rassemblements de jeunes que la majorité pensaient oisifs voire marginalisés, on constate depuis peu un affichage partisan bi-ton et déterminé. A la lumière de ces élections, il est ainsi rassurant de constater qu’en fait ces jeunes, ceux-là en particulier, nourrissent en fait un intérêt électoral et une implication citoyenne qui semblent dépasser le simple attrait pour le dress code…
C’est littéralement la question que nous a posée une lectrice fidèle… Il est vrai que le quartier de Saint James est fortement représenté en termes de têtes de liste, sans même faire le compte des colistiers, à hauteur de 50%.

Si l’on avait envie de jouer avec les chiffres, on pourrait dire que ce taux est le même taux que celui des présidents de la COM (hors intérimaires) issus de Saint James, ceux-ci représentant également 100% d’inéligibilité… On le sait, ceux qui ont à charge la composition d’une liste le savent en tous cas, la mixité des quartiers est un critère important et relativement bien pris en compte pour ces échéances. Mais alors quelle est donc la portée de cette question lancée cette semaine sur un trottoir de Marigot avec la sagesse de la Vox populi ?

Saint James, que les discours populaires posent plus  facilement comme centre de la délinquance, des trafics et de l’immigration serait donc aussi un creuset de forces et de volontés politiques. Et il est dès lors peu surprenant d’y voir fleurir (aussi) plus qu’ailleurs la polychromie des étendards partisans, d’autant plus que même les listes enracinées dans d’autres quartiers semblent y trouver des résidences accueillantes.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.