Temps de lecture estimé : 1 minute

Un autobus a foncé dans une foule dans la ville haïtienne de Gonaïves, au nord-ouest de Port-au-Prince, tuant 38 personnes et en blessant 13 autres.

En Haïti, les conducteurs impliqués dans des accidents de la route fuient souvent les lieux par peur d’être lynchés par les riverains et le chauffeur du bus n’a pas fait exception. D’après les premiers témoignages, le chauffeur aurait d’ailleurs accéléré sa course après avoir heurté les premières victimes, par accident.

Ce dimanche, l’intervention rapide des services de police et de secours a empêché le bilan d’être plus lourd puisqu’ils ont pu empêcher que des témoins mettent le feu à l’autobus avec ses passagers dedans.

Le président haïtien Jovenel Moïse s’est dit « consterné » par cet accident et a transmis, « au nom de l’ensemble du Gouvernement, ses sincères condoléances aux familles et proches des victimes de ce drame de trop sur nos routes nationales ».

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.