Temps de lecture estimé : 2 minutes

Nous sommes nombreux à penser que les femmes ne méritent pas d’être célébrées pendant une seule journée mais bien toute l’année durant et que ces journées dédiées n’ont que la portée du symbole, voire même participe du clivage en le nourrissant.

Cependant, nous avons tout de même sélectionné deux actions menées à Saint-Martin pour célébrer ce jour spécial :

Fanm Vayan, toujours aux avant postes

Tout d’abord, un repas-débat organisé par l’association Fanm Vayan, présidée par Léna Constant qui a rassemblé des femmes d’origines différentes ayant cuisiné chacune une spécialité de leur terre natale :

une salade de papaye verte guyanaise, des accras antillais ou encore une moussaka grecque étaient prétextes à des conversations qui sortirent vite du cadre culinaire pour aborder des sujets plus sérieux comme celui de la femme antillaise au sein de la société moderne et le rôle du mari et / ou du père dans l’éducation des enfants.

Des portraits de femmes sur les murs de l’hôpital

Le second événement qui mérite d’être signalé s’affichait sur les murs de l’hôpital de Concordia où à l’initiative du service de la maternité active, la photographe Lala Von Schwartz a réalisé des clichés de la plupart des femmes faisant partie du personnel hospitalier, de l’infirmière à la secrétaire en passant par l’agent d’entretien ou l’anesthésiste, toutes ces femmes qui œuvrent au quotidien pour le bien-être des malades et qu’on oublie trop souvent de regarder avec considération.

Signalons au passage que demain, c’est la journée mondiale de la plomberie, sans oublier le 20 Mars qui sera la double journée mondiale du moineau et internationale du macaron, ce serait dommage de manquer ça !

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.