Temps de lecture estimé : 1 minute

Le 25 février 2017 vers midi, une patrouille de gendarmes mobiles contrôle à Sandy Ground un groupe de jeunes gens occupés à confectionner un joint sur la voie publique, rue Bone Fish.

Ils refusent de montrer leurs papiers, plusieurs personnes hostiles entourent les gendarmes et les individus prennent la fuite. Dans la manoeuvre, plusieurs pavés sont jetés en direction des gendarmes, dont l’un touche au coude le chef de patrouille, alors qu’il protège son visage. Une balle de défense en caoutchouc est alors lancée par les militaires – sans toucher personne – pour que la patrouille se retire.

L’enquête a permis d’identifier le lanceur de ce pavé, le jeune J.L., déjà condamné pour violences avec arme. Jugé en comparution immédiate pour violences aggravées le vendredi 10 mars, il a été condamné à huit mois de prison ferme et à 500 euros de dommages et intérêts, qu’il devra verser au gendarme blessé. Il a immédiatement été emmené en prison en Guadeloupe.       

BD

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.