Temps de lecture estimé : 3 minutes

La méconnaissance de l’action des gendarmes par la jeunesse saint-martinoise en matière de rapprochement avec la population est un fait, pourtant les actions de la Gendarmerie en ce sens sont nombreuses. Ainsi Lundi dernier, une opération de prévention plus particulièrement axée sur la sécurité routière a été menée aux côtés de l’association Centre Symphorien d’Insertion de Quartier d’Orléans.

Jeunes et gendarmes… main dans la main ?

Mme Marie-Paule Rousseau, directrice de l’association avait réuni ses salariés et plusieurs jeunes du quartier afin qu’ils puissent dialoguer avec des gendarmes de l’escadron d’Oyster Pond. Le Commandant Manzoni était également présent et après une courte période d’observation, chacun a pu donner son avis sur la sécurité routière.

Responsabiliser les “pilotes”

Les gendarmes présents ont tenu à sensibiliser les jeunes gens sur le port du casque et le comportement à adopter pour les conducteurs de 2 roues ; plus largement, on a également évoqué les problèmes rencontrés aux abords des écoles par les adolescents (drogues, racket, violence, harcèlement, etc…).

Pour lutter contre cela, l’association a décidé de renforcer son équipe avec plusieurs jeunes médiateurs qui sont à l’écoute des écoliers et des collégiens  et qui tentent de remettre dans le droit chemin ceux qui s’égarent.

De leur côté, les services de la Gendarmerie multiplient leurs patrouilles en tenant à préciser que leur rôle n’est pas uniquement répressif mais surtout préventif. La BPDJ (Brigade de Prévention de Délinquance Juvénile) a fait savoir qu’elle avait en quelque sorte un contrat avec les élèves des écoles et collèges de Saint-Martin et qu’elle organisait des actions ponctuelles d’information sur des sujets aussi divers que les dangers d’internet pour les plus jeunes, la consommation de produits stupéfiants ainsi que tout ce qui concerne la sexualité chez les adolescents.

Distribution générale de…… casques…

A l’issue de cette rencontre, des casques neufs ont été remis à 3 jeunes afin qu’ils puissent rouler sur leur 2 roues en toute sécurité, cette opération sera renouvelée tous les mois ; les bénéficiaires sont sélectionnés en fonction de leurs besoins (certains partent travailler à Marigot sans casque par manque de moyens). Par la même occasion une opération “le plus beau casque décoré” a été lancée (voir encadré).

JMC


L’opération “le plus beau casque décoré” vient d’être lancée par l’association Centre Symphorien d’Insertion de Quartier d’Orléans en collaboration avec la Gendarmerie de Saint-Martin. Le but est de motiver les jeunes motocyclistes à toujours mettre leur casque pour circuler. Chacun peut donc laisser libre cours à son imagination en décorant son casque comme bon lui semble, ensuite il suffit de poster une photo du casque ainsi qu’une photo de son propriétaire coiffé de son casque au guidon de son 2 roues sur la page Facebook de l’association ou d’envoyer les photos par mail à contact@csi-insertion.com . Chaque mois le gagnant sera récompensé par un stage de conduite gratuit ou par un second casque pour son passager. Le St Martin’s Week s’associe à cette opération et relayera les photos envoyées et tirera chaque mois le portrait des gagnants. A vos pinceaux, vous avez jusqu’au 3 Avril pour participer à la première manche.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.