Temps de lecture estimé : 4 minutes

Au lendemain du premier tour, il y a naturellement les heureux et les déconfits. Et puis, il y a ceux qui y croient encore parce que qualifiés au second tour et qui vont s’imposer un travail de contorsionnistes au risque d’une perte de crédibilité évidente.

La TG2017 n’a pas manqué son rendez-vous

La TG 2017 a remporté 49% des suffrages au premier tour, renvoyant son plus proche opposant, le MJP de Louis Mussington à 35 points derrière (13,7%).

La MVP d’Alain Richardson est elle aussi qualifiée pour le second tour, 1,4 points derrière le MJP (12,3%).

Les opposants s’organisent

Dans l’absolu, cette vague orange et verte compte 51% d’opposants et c’est sur cette base que s’organise l’espoir fou de voir la TG2017 échouer au pied du mur.

Le premier des écueils va être pour Louis Mussington et Alain Richardson de trouver un terrain d’entente malgré un désaccord si profond que celle-ci ne fût pas possible en amont du premier tour.

La règle du jeu

Puis, il va falloir rallier les “petits candidats” et en premier lieu, Jules Charville et Julien Gumbs car la règle est simple : Seules peuvent se présenter au second tour de scrutin les listes ayant obtenu au premier tour au moins 10% du total des suffrages exprimés. En cas de second tour, les listes qui peuvent se présenter, peuvent être modifiées dans leur composition pour comprendre des candidats ayant figuré au premier tour sur d’autres listes, sous réserve que celles-ci ne se présentent pas au second tour et qu’elles aient obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. L’ordre de présentation peut être également modifié. Les candidats appartenant à une liste commune au premier tour ne peuvent figurer au second tour que sur une même liste. Le choix de la liste sur laquelle ils sont candidats au second tour est notifié aux services du Préfet délégué par le candidat placé en tête de la liste sur laquelle ils figuraient au premier tour.

Le grand panachage peut débuter

Cela signifie qu’au second tour, une liste panachée entre le MJP, le MVP, Hope et le MOCSAM est une éventualité. Le Soualiga Movement et NewDirection n’ayant pas passé la barrière fatidique des 5% ne pourront pas être représentés sur celle-ci.

Si l’on se borne à un exercice comptable qui intégrerait un report de 100% des voix, cette liste pourrait peser 39,7% des suffrages. Cela reste très très court pour espérer un retournement de situation.

Si la force de persuasion des leaders panachés de cette nouvelle liste est suffisante et que l’on ajoute à ce score éventuel les voix de NewDirection et du Soualiga Movement, le score monte à 44,43%…… toujours trop court. Autant dire que les promesses vont aller bon train et que les opportuns pourraient céder aux charmes des joueurs de flute.

La Présidente fait potentiellement la balance

Et c’est à ce moment que dans le montage de cette hypothétique liste, la Présidente Hanson et le Sénateur Arnell entrent en jeu car avec 6,45% des voix au premier tour, ils sont le pivot de la démarche des opposants à Daniel alors que le grand public s’accordait dimanche soir à les déclarer “grands perdants”. L’un et l’autre ont affiché un soutien mutuel constant durant cette dernière mandature pour en garantir notamment la stabilité et sécuriser le poste de sénateur, et si l’on devine que la Présidente aura du mal à concéder son soutien à cette liste de contorsionnistes, qu’en est-il du Sénateur qui y retrouverait des “amis de trente ans” et qui y trouverait peut-être le moyen d’entrevoir un second mandat ?

Ce scénario vous semblera sans doute tiré par les cheveux, mais nous pouvons vous garantir que les tractations ont bien lieu et qu’elles vont dans ce sens, d’autant plus que tous nos “leaders” politiques ont appris de l’histoire que l’ordre de sortie des urnes ne préjuge pas de la position finale dans l’exécutif.

L’indécis reste Roi… s’il va voter !

Enfin, il y a le secret espoir que les indécis/abstentionnistes du premier tour  (57,3% des électeurs) qui ont fait exploser le compteur de l’abstention au point de jeter un large discrédit sur notre territoire aillent voter… mais rien ne garantit à la liste panachée qu’ils le feront en leur faveur !

IR

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.