Temps de lecture estimé : 3 minutes

Jean Arnell, le Président de la Chambre Consulaire Interprofessionnelle de Saint-Martin, a tenu à nous alerter encore un peu plus vis à vis de l’état d’immobilisme économique dans lequel se trouve Saint-Martin.

Selon lui, il suffit a minima de nous comparer à Country Sint Maarten pour constater les énormes différences qui entraînent de fait la partie française sur une pente vertigineuse depuis bientôt 15 ans notamment en matière de tourisme et d’emploi mais également pour tout ce qui concerne la paix sociale et l’entreprenariat en général.

Jean Arnell affirme que l’économie est la grande oubliée de la dernière mandature et à la veille du second tour des élections territoriales, il a donc décidé de réagir et d’interpeller les candidats qui selon lui ne proposent que des “mesurettes” pour améliorer la situation et agir sur la croissance économique.

Si l’axe social développé ces dernières années est une nécessité, il n’en reste pas moins que le social est financé notamment par le tissu économique qui lui a particulièrement été délaissé.

En proposant des solutions adaptées pour redynamiser les secteurs concernés, solutions qui sont le fruit de la consultation des socio-professionnels et des travaux de la CCI Saint-Martin, Jean Arnell insiste pour que tous les acteurs  et les décideurs saint-martinois en place ou en devenir interviennent pour qualifier la population.

Cela passe par une intégration effective des secteurs innovants et technologiques dans les investissements à venir et au cœur des politiques publiques, condition sine qua non pour ouvrir des perspectives à nos jeunes diplômés et futurs diplômés vers des métiers d’avenir et pouvoir enfin projeter le territoire vers demain, un demain qui ailleurs n’est pas à l’arrêt.

Le Président Arnell pointe du doigt le fait que la position géostratégique de Saint-Martin peut et doit faire de l’île un pôle attractif pour toutes les entreprises qui pourraient, sous réserve d’une politique économique adaptée, trouver ici les conditions de leur rayonnement à l’international, que ce soit vers l’amérique du Nord ou l’Amérique du Sud.

En substance, le représentant du monde économique saint-martinois, élu à la tête de la Chambre depuis 2014, ne peut plus attendre passivement que la Collectivité dote le territoire des moyens de développement dont les entreprises ont besoin et œuvre à ce que les élus de demain prennent profondément conscience du caractère impérieux d’agir.

Les 17 propositions présentées s’articulent autour de 5 thèmes :

  • l’attractivité du territoire et la compétitivité des entreprises,
  • l’expansion du secteur « tourisme »,
  • le développement du commerce et la redynamisation des centres bourgs de Marigot et Quartier d’Orléans,
  • l’aménagement du territoire
  • la formation des non-qualifiés.

Elles sont détaillées ici :

17 propositions pour 2017 FINAL

JMC

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.