Temps de lecture estimé : 3 minutes

 

Un mois et demi après l’investiture du président Jovenel Moïse, le nouveau Premier ministre a été investi le 21 mars, après la ratification de l’énoncé de sa politique générale par le parlement haïtien.

Et c’est par voie de communiqué que la Primature d’Haïti a annoncé que “Comme promis dans les deux chambres, conscient des nombreuses urgences conjoncturelles et structurelles nécessitant des réponses efficientes, efficaces et durables en vue de l’amélioration des conditions de vie de la population en général, des plus pauvres en particulier, le nouveau Premier ministre, Jack Guy Lafontant, a aussitôt mis son équipe au travail conformément à la vision et aux promesses de campagne du Président de la République, Monsieur Jovenel Moïse.”

La nouvelle équipe est composée de 18 nouveaux ministres, dont cinq femmes et sera menée par Jack Guy Lafontant. Médecin de profession, le nouveau Premier ministre est un novice en politique comme la plupart de ses ministres.

Face à une situation économique très précaire, marquée par une inflation supérieure à 14% et chute vertigineuse de la gourde, Jack Guy Lafontant s’est engagé à “élargir l’assiette fiscale, rationaliser les dépenses publiques et créer un climat propice à l’investissement et à lutter contre la corruption.” Pour autant, le nouveau gouvernement n’entend pas instaurer un régime d’austérité “car trop de taxes tuent l’impôt : il nous faudra ajuster la situation en augmentant la pression fiscale sans trop augmenter les taxes”.


Suite à l’installation du nouveau Gouvernement Moïse-Lafontant, le Commissaire du Gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Jean Danton Léger,  a remis sa démission au nouveau Ministre de la Justice Me Heidi Fortuné en ces termes :

Le Commissaire du Gouvernement Près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince […] salue votre avènement à la tête du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, à un moment où l’arbre de la Justice nationale, nonobstant les efforts mastodontes du Ministre sortant Me Camilee Junior Edouard et les efforts surhumains du Parquet et du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, sans négliger les autres Parquets de la République, attend toujours la promesse des fleurs.

Aussi, saisit-il l’heureuse prérogative qui lui est offerte pour vous informer qu’il entend donner sa démission, et comme de fait donne sa démission, comme Commissaire du Gouvernement Près le Tribunal de Première Instance : motifs pris de ce qu’en tant Exécutant et Exécuteur de la politique pénale du Gouvernement provisoire Jean-Charles (Administration Privert – Jean Charles), il croit qu’il est de bon ton qu’il fasse place nette ; pour faciliter le nouveau gouvernement dans le choix d’un autre Commissaire susceptible d’appliquer la politique pénale du nouveau gouvernement […]

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.