Temps de lecture estimé : 2 minutes

A la lumière du récent scandale au Brésil dont on a eu connaissance vendredi dernier après que la police brésilienne ait annoncé les résultats d’une enquête de deux ans, de nombreux pays ont banni l’importation des produits à base de viande brésilienne.

Les pratiques des deux géants de l’emballage de viande – JBS et BRF – restent sous surveillance suite aux allégations de vente de produits périmés, contaminés et inférieurs aux normes depuis plusieurs années. Les autorités ont rapporté que les sociétés utilisaient des produits chimiques pour améliorer l’apparence et l’odeur des viandes périmées et que des inspecteurs du ministère de l’agriculture avaient reçu des pots-de-vin pour fermer les yeux.

A ce jour, les services de Sint Maarten ne parviennent à obtenir d’information complète vis-à-vis de cette affaire et demandent donc, par mesure de sécurité, aux grossistes, les  revendeurs et à tous les établissements alimentaires qui importent et vendent de la viande et des produits à base de viande en provenance des sociétés suspectées d’immédiatement retirer ces produits de leur offre et d’arrêter de les servir à leurs clients.

Le grand public est, lui, invité à cesser de consommer la viande et les produits à base de viande en provenance du Brésil et à rester vigilant.

D’autre part, il est porté interdiction immédiate et temporaire d’importer tout produit à base de viande brésilienne en provenance des compagnies mises en lumière dans le scandale de la “viande pourrie” jusqu’à nouvel ordre. Toute importation de viande et de produits à base de viande devra désormais être accompagnée d’un certificat sanitaire gouvernemental. La surveillance à cet égard des points d’entrée et des points de vente est d’ores et déjà renforcée.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.